International
URL courte
Par
Navalny empoisonné par un agent de type Novitchok, selon Berlin (117)
13724
S'abonner

L’hôpital allemand s’est félicité de l’amélioration de l’état de santé du blogueur et opposant russe Alexeï Navalny, qui est dorénavant capable de se lever de son lit.

Alexeï Navalny a été totalement débranché du respirateur artificiel et peut «quitter son lit par moments», puisque son état de santé continue de s’améliorer, ont constaté les médecins de l’hôpital universitaire de la Charité de Berlin.

«L’état de santé d’Alexeï Navalny, traité à l’hôpital de la Charité de Berlin depuis le 22 septembre, s’est amélioré. On a pu le débrancher totalement du respirateur artificiel. Il est de plus en plus mobile», a annoncé le service de presse de la Charité.

Les conclusions de laboratoires indépendants

Hospitalisé et placé dans le coma artificiel suite à un malaise à bord d’un avion en Russie le 20 août, Navalny a été transféré dans un hôpital à Berlin et est sorti du coma le 7 septembre.

De nouveaux examens des biomatériaux de l’opposant russe ont confirmé un empoisonnement par un agent neurotoxique de type Novitchok, a annoncé le gouvernement allemand.

Les laboratoires français et suédois ont confirmé qu’il s’agissait de cette substance innervante après un laboratoire militaire allemand.
L'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) compte elle aussi procéder à des tests dans ses laboratoires.

«Tentative d’assassinat»

Suite à ces conclusions, Emmanuel Macron a appelé son homologue Vladimir Poutine pour dénoncer une «tentative d’assassinat» et demander une «clarification». Accusations que le Président russe a rejetées, réclamant que les résultats officiels des examens des échantillons soient fournis à la Russie.

Le ministère allemand des Affaires étrangères a recommandé d’adresser les demandes sur Navalny à l’OIAC.

Dossier:
Navalny empoisonné par un agent de type Novitchok, selon Berlin (117)

Lire aussi:

Un séisme de magnitude 6,2 frappe la Grèce
Une base aérienne américaine en Irak subit une attaque «massive» de roquettes
La rédaction du Parisien se «désolidarise» de son directeur après un édito sur la condamnation de Sarkozy
Le T-90 russe devient un «monstre», selon une revue spécialisée
Tags:
empoisonnement, santé, Alexeï Navalny
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook