International
URL courte
Par
406316
S'abonner

Les «Millenials» et la génération Z aux États-Unis ont été interrogés sur leur connaissance et leur perception de l’Holocauste. Les résultats ont largement déçu l’organisation qui a commandé le sondage tant elle illustre le manque de connaissance de ce public vis-à-vis de cette période sombre de l’Histoire.

Les résultats d’une vaste étude menée sur l’ensemble des 50 États américains ont été publiés ce mercredi 16 septembre sur le site de la Conference on Jewish Material Claims Against Germany, une organisation allemande qui vise notamment à rendre justice aux victimes de l’Holocauste. Il concernait les «Millenials» et la génération Z, soit ceux nés après les années 1980.

Le sondage a démontré une «inquiétante méconnaissance des informations de base sur l’Holocauste», regrette l’association. En effet, près de 10% d’entre eux n’avait jusqu’ici jamais entendu le mot «Holocauste». 63% des personnes interrogées ont confié ne pas savoir que six millions de juifs avaient été tués durant la Seconde Guerre mondiale, plus de la moitié pensait qu’il y en avait eu deux millions ou moins.

«La leçon la plus important est que nous ne pouvons plus perdre de temps», déplore Greg Schneifer, vice-président exécutif de l’organisation, tandis qu’il y a de moins en moins de survivants de l’Holocauste encore en vie pour partager leur récit.

«Si nous laissons ces tendances perdurer encore une génération, ces leçons cruciales de cette horrible partie de l’Histoire pourraient être perdues», poursuit-il.

Un chiffre interpelle particulièrement l’association, à savoir que 11% ont répondu que les juifs avaient causé l’Holocauste. Une statistique qui monte à 19% pour l’État de New York, lequel compte la plus large population juive, et à 16% pour la Louisiane et le Montana.

Désinformation sur les réseaux sociaux

Une partie du problème vient des réseaux sociaux, note l’organisation, cet espace virtuel où 49% des sondés ont affirmé avoir vu des propos négationnistes ou de la désinformation concernant l’Holocauste sur les cinq dernières années. À l’échelle nationale, près d’un tiers y ont constaté l’affichage de symboles nazis, mais le Nevada et New York grimpent respectivement à 70 et 67% sur cette question.

Toujours selon M.Schneifer, ce «manque général de connaissance de l’Holocauste», combiné au nombre de jeunes Américains qui sont témoins de propos négationnistes ou déformés, confirme le fait qu’il faut «combattre cette distorsion de l’Histoire et faire tout ce qui est en notre pouvoir pour que les géants des médias sociaux cessent d’autoriser ce contenu nuisibles sur leurs plateformes».

À ce propos, la «Claims Conference» a récemment lancé le mouvement #NoDenyingIt visant à partager des témoignages vidéo des survivants de la Shoah et d’interpeller le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, afin de faire retirer de son site toute forme de déni de l’Holocauste.

Lire aussi:

La démission du Premier ministre «est une trahison collective des partis libanais», selon l’entourage de Macron
Vidéo des dernières secondes avant le crash de l’avion de transport militaire An-26
Nouvelle taxe sur les voitures: les automobilistes en sursis?
Tags:
connaissance, antisémitisme, Juifs, sondage, Holocauste
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook