International
URL courte
Par
93814
S'abonner

Le dirigeant du Gouvernement d’union nationale (GNA) de Libye, Fayez el-Sarraj, a déclaré ce 16 septembre son «désir sincère» de quitter son poste «avant fin octobre au plus tard».

Le chef du gouvernement d’union nationale (GNA) libyen, Fayez el-Sarraj, a annoncé son intention de renoncer à ses fonctions au profit de la structure du pouvoir exécutif avant la fin octobre, a fait savoir Al-Jazeera.

«J’annonce à tout le monde mon désir sincère de transférer mes pouvoirs à la nouvelle structure exécutive avant fin octobre au plus tard», a-t-il déclaré.

Il a précisé qu’il attendait la fin des travaux de la commission de négociation et la formation d'un nouveau Conseil présidentiel.

Situation en Libye

Plus tôt dans la journée, une source au sein de l'administration présidentielle algérienne a déclaré à Sputnik que Fayez el-Sarraj avait l'intention d'annoncer sa démission dans les prochaines heures en raison des pressions exercées sur lui.

La Libye vit une période de confrontation entre le GNA, qui contrôle Tripoli et l’ouest du pays, et l'Armée nationale libyenne (ANL) du maréchal Khalifa Haftar, qui coopère avec le parlement siégeant à l'est de la Libye. Le GNA bénéficie du soutien de la Turquie et du Qatar tandis que l’ANL est supportée par l'Égypte et les Émirats arabes unis.

Lire aussi:

Une jeune enlevée et dépouillée par quatre autres femmes à Saint-Étienne
Un drôle de cluster d'une cinquantaine de Chinois positifs au Covid-19 à Roissy
Invité à se rendre en Israël, le roi Mohammed VI aurait posé deux conditions à Netanyahou pour accepter
«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Tags:
Fayez el-Sarraj, Libye
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook