International
URL courte
Par
9114
S'abonner

La populaire application TikTok, menacée d'interdiction aux États-Unis au nom de la sécurité nationale, ne va pas disparaître dans le pays: Donald Trump a donné ce 19 septembre son feu vert à un projet impliquant Oracle et Walmart, rapporte l'AFP.

Le département américain du Commerce a annoncé le 19 septembre qu'il reportait au moins jusqu'au 27 septembre l'interdiction de télécharger aux États-Unis la populaire application TikTok, filiale d'une entreprise chinoise, qui devait entrer en vigueur dimanche.

Cette décision a été prise «au vu des développements positifs récents», indique un communiqué diffusé peu après la confirmation par TikTok d'un projet d'accord sur la gestion de ses activités aux États-Unis impliquant Oracle en tant que partenaire technologique et Walmart en tant que partenaire commercial.

Baptisée TikTok Global, elle serait basée aux États-Unis et embaucherait 25.000 personnes, ont précisé Oracle et Walmart dans un communiqué séparé.

Oracle pourrait acheter 12,5% des parts de TikTok et Walmart 7,5% avant une future entrée à la Bourse de New York prévue d'ici un an.

ByteDance garderait le reste du capital, a indiqué à l'AFP une source proche du dossier. Mais la société chinoise étant possédée à hauteur de 40% par des investisseurs américains, la majorité de l'application passerait in fine sous pavillon américain.

«Nous sommes heureux que la proposition de TikTok, Oracle et Walmart résolve les problèmes de sécurité soulevés par l'administration américaine et règle les questions concernant l'avenir de TikTok aux États-Unis», a commenté une porte-parole de l'application.

S'il se concrétise, un tel dénouement pourrait permettre d'éteindre un des nombreux feux couvant actuellement entre Washington et Pékin, notamment sur le front technologique.

Lire aussi:

Rouée de coups et laissée nue en pleine nuit au bord de la route
Joe Biden commente la lettre laissée par Donald Trump dans le Bureau ovale
Fiasco du vaccin français: «Nous assistons au dépérissement total de l’industrie française»
Tags:
Chine, sécurité, Walmart, TikTok, Donald Trump, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook