International
URL courte
Par
7257
S'abonner

Les débris d’un bombardier B-17 Flying Fortress de l’US Air Force, qui s’était écrasé en 1944 et étaient recelés depuis lors par un glacier islandais, viennent d’être découverts... grâce au réchauffement climatique.

Non loin du (tristement) célèbre volcan Eyjafjallajokull situé dans le sud de l’Islande, les débris d’un B-17 Flying Fortress écrasé en 1944 ont été découverts, ont annoncé les autorités locales.

Le 16 septembre 1944, le bombardier de l’US Air Force s’est écrasé sur un glacier en raison de conditions météo défavorables. Pourtant, les dix membres de l’équipage ont survécu au crash, l’impact ayant été amorti par la neige.

Depuis lors, deux expéditions ont tenté de retrouver l’avion, mais sans succès. Au fil du temps, le glacier a fini par engloutir l’appareil, en masquant la vue. Cependant, avec le réchauffement climatique, les glaces ont progressivement relâché l’épave.

Les autorités régionales envisagent de laisser les débris du B-17 sur les lieux en tant que «curiosité touristique» qui permet «un regard passionnant sur le passé».

Lire aussi:

L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Trump va-t-il bombarder l’Iran pour éviter un nouvel accord nucléaire avec Biden?
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Tags:
Seconde Guerre mondiale, bombardier, Islande, US Air Force
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook