International
URL courte
Par
Navalny empoisonné par un agent de type Novitchok, selon Berlin (107)
11907
S'abonner

Une enquête a été ouverte au ministère français des Affaires étrangères suite à la publication par Le Monde d’un article controversé sur un récent entretien entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine.

Le ministère français des Affaires étrangères a annoncé avoir ouvert une enquête après la publication par Le Monde de ce que le journal présente comme des détails issus de la conversation entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine.

Intervenant devant les journalistes, un porte-parole ministériel a souligné que toute fuite de documents confidentiels était inadmissible et qu’une enquête était en cours pour faire la lumière sur cette affaire.

Le 22 septembre, Le Monde a publié l’article intitulé Dialogue de sourds entre Macron et Poutine au sujet d’Alexeï Navalny. Se référant à ses sources, le journal a indiqué que le chef du Kremlin avait notamment déclaré que l’opposant «aurait pu absorber lui-même le poison [...] et que le Novitchok était une substance moins complexe qu’on ne le prétendait».

Réaction de Moscou

En réaction à la publication, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a estimé que le quotidien français n’était pas en mesure de disposer d’informations détaillées concernant l’entretien entre les deux dirigeants.

Le dialogue en question a eu lieu le 14 septembre. Selon le Kremlin, lors de l’entretien, M.Poutine a qualifié de déplacées les «accusations infondées» visant la Russie relatives à l’affaire Navalny.

Dossier:
Navalny empoisonné par un agent de type Novitchok, selon Berlin (107)

Lire aussi:

Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
«Rien ne nous fera reculer, jamais»: Macron fait montre de fermeté suite aux appels au boycott et aux propos d’Erdogan
L'assassinat de Samuel Paty, une autre pomme de discorde entre la France et la Turquie
Tags:
Vladimir Poutine, Emmanuel Macron, France, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook