International
URL courte
Par
Navalny empoisonné par un agent de type Novitchok, selon Berlin (107)
11245
S'abonner

Les autorités françaises, suédoises et allemandes ont laissé sans réponses les demandes du parquet général de Russie concernant la situation d’Alexeï Navalny, a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

L’Europe refuse de fournir ses données sur l’affaire Navalny: la France, ainsi que l’Allemagne et la Suède, n’ont pas répondu aux requêtes du parquet général de Russie, a annoncé le ministère russe des Affaires étrangères.

«Il n'y a pas de réponse non seulement à nos demandes à Berlin, mais aussi aux appels interjetés par le Bureau du procureur général de Russie et dans le cadre de la Convention sur l'interdiction des armes chimiques (CIAC), adressés aux autorités suédoises et françaises, dans les laboratoires desquelles les Allemands, en violation des normes de procédure pénale généralement reconnues, ont transféré les échantillons à analyser qu’ils avaient», a déclaré le ministère.

Ce dernier a par ailleurs rappelé que le bureau du procureur général russe avait précédemment adressé trois demandes aux autorités allemandes «pour une assistance juridique afin d'aider la partie russe à déterminer la présence de signes d'un possible crime.»

«Conformément à la loi russe, il s’agit d’une condition sine qua non pour l'ouverture d'une procédure pénale. Jusqu'à présent, aucune des demandes n’a reçu de réponse de Berlin. Nous entendons seulement qu'elles "continuent d'être prises en considération". On nous propose de nous adresser à l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), dont la direction, à son tour, nous achemine au gouvernement allemand», a ajouté le ministère russe des Affaires étrangères.

L’affaire Navalny

Alexeï Navalny a été hospitalisé à Omsk le 20 août après avoir fait un malaise à bord d’un avion. Sur la base de nombreuses analyses, les médecins russes ont diagnostiqué un trouble métabolique. Aucune trace de poison n'a été découverte dans son urine ni dans son sang.

Par la suite, Alexeï Navalny a été transféré en Allemagne. Selon le gouvernement du pays, l’opposant aurait été empoisonné avec une substance de type Novitchok, un agent neurotoxique militaire. Moscou a demandé des informations détaillées sur les résultats des tests de laboratoire, mais n'a reçu aucune réponse.

Depuis, Alexeï Navalny a quitté l’hôpital et, selon ce dernier, son état est satisfaisant. Les médecins n'excluent pas son rétablissement complet.

Dossier:
Navalny empoisonné par un agent de type Novitchok, selon Berlin (107)

Lire aussi:

Deux bus attaqués par une trentaine de délinquants près de Conflans après la mort d’un homme abattu par la police
Des policiers déjouent in extremis une embuscade qui leur a été tendue à Grenoble
«Pas que ça à faire»: un policier traîné sur plusieurs mètres par un automobiliste à Agen
Tags:
Suède, France, Russie, Alexeï Navalny, ministère russe des Affaires étrangères
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook