International
URL courte
Par
121150
S'abonner

L’administration américaine a rejeté la proposition de Vladimir Poutine de prolonger d'un an «sans condition» le traité bilatéral de désarmement nucléaire New Start.

La proposition de Vladimir Poutine de proroger d’un an le traité New Start «sans condition» ne peut pas résoudre le problème, estime le conseiller à la sécurité nationale de la Maison-Blanche Robert O’Brien.

Selon lui, les États-Unis avaient pour leur part proposé une prolongation de New Start pour un an en échange d'un gel du nombre d'ogives nucléaires américaines et russes pendant ce temps.

«La réaction du Président Poutine visant à prolonger le New Start sans gel des ogives nucléaires n’est pas une option envisageable», a fait savoir le responsable sur Twitter.

Dialogue difficile

Plus tôt dans la journée, le chef du Kremlin avait proposé de prolonger le traité New Start de réduction des armes stratégiques «ne serait-ce que d'un an sans aucune condition préalable».

En vigueur depuis 2011, le traité New Start, qui reste d’ailleurs l'unique accord entre la Russie et les États-Unis dans le domaine de la limitation des armements, expirera en février 2021.

La partie américaine se déclare prête à proroger le traité «demain même» si la Russie gèle son arsenal nucléaire. Or, Moscou considère cette proposition comme inadmissible.

Lire aussi:

Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
Bill Clinton se fait masser par une accusatrice de Jeffrey Epstein sur des clichés de 2002 – photos
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Tags:
présidence américaine, Vladimir Poutine, Russie, États-Unis, New START (Traité de réduction des armes nucléaires)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook