International
URL courte
Par
Les tensions dégénèrent en guerre dans le Haut-Karabakh (octobre 2020) (58)
10207
S'abonner

Une nouvelle date de cessez-le-feu a été arrêtée par l'Arménie et l'Azerbaïdjan: il est prévu pour le 18 octobre à minuit, une décision largement saluée par la France.

Le ministère arménien des Affaires étrangères a annoncé une trêve humanitaire au Haut-Karabakh à partir du 18 octobre à minuit. La diplomatie azerbaïdjanaise a confirmé cette décision conjointe.

«Ce cessez-le-feu doit être inconditionnel et strictement respecté par les deux parties», a réagi la présidence française, applaudissant ce pas en avant.

«La France y sera attentive et restera engagée pour que les hostilités cessent durablement et que des discussions crédibles puissent rapidement s'engager», a ajouté l’Élysée dans un communiqué.

La décision a été précédée d'une médiation française, en coordination avec les co-présidents du Groupe de Minsk, a poursuivi le communiqué.

Pas d'apaisement des tensions

Depuis fin septembre, les relations entre Erevan et Bakou ont été marquées par une nouvelle escalade du conflit dans le Haut-Karabakh, république autoproclamée sur le territoire azerbaïdjanais peuplée en majorité d'Arméniens.

Ces derniers jours, les deux pays se sont de nouveau accusés mutuellement. L'Azerbaïdjan a dénoncé un bombardement nocturne de Gandja, deuxième ville du pays, alors que l'Arménie a nié tout en accusant Bakou de poursuivre les pilonnages des zones habitées du Haut-Karabakh.

Dossier:
Les tensions dégénèrent en guerre dans le Haut-Karabakh (octobre 2020) (58)

Lire aussi:

Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
«Rien ne nous fera reculer, jamais»: Macron fait montre de fermeté suite aux appels au boycott et aux propos d’Erdogan
L'assassinat de Samuel Paty, une autre pomme de discorde entre la France et la Turquie
Tags:
Haut-Karabakh, Azerbaïdjan, Arménie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook