International
URL courte
Par
Les tensions dégénèrent en guerre dans le Haut-Karabakh (octobre 2020) (64)
343891
S'abonner

Le Président turc a reproché aux pays co-présidents du Groupe de Minsk de l’OSCE de soutenir l’Arménie dans le conflit autour du Haut-Karabakh et assuré l’Azerbaïdjan de son soutien infaillible.

Alors que les combats continuent de faire rage dans le Haut-Karabakh, le dirigeant turc a reproché à la Russie, aux États-Unis et à la France de fournir des armes à l’Arménie.

«L’Arménie a de nouveau violé la trêve. La Russie, les États-Unis et la France, qui font partie du Groupe de Minsk de l’OSCE, apportent à l’Arménie un soutien tous azimuts en ce qui concerne les armes. Ils se sont rangés du côté de l’Arménie», a déclaré Recep Tayyip Erdogan lors d’un déplacement dans la province de Şırnak (sud-est).

Il a tenu à souligner que la Turquie restait pour sa part «au côté de nos frères azerbaïdjanais».

Nouvelle trêve échouée

Depuis fin septembre, les deux pays voisins sont embourbés dans une nouvelle escalade du conflit dans le Haut-Karabakh, république autoproclamée sur le territoire azerbaïdjanais peuplée en majorité d’Arméniens.

Moscou, Paris et Washington appellent les belligérants à cesser les affrontements à s’installer à la table des négociations. Après avoir annoncé une nouvelle trêve à partir du 18 octobre minuit, Bakou et Erevan se sont de nouveau mutuellement accusés d’avoir repris les hostilités.

Dossier:
Les tensions dégénèrent en guerre dans le Haut-Karabakh (octobre 2020) (64)

Lire aussi:

Caricatures: Macron se prononce pour la première fois depuis la polémique sur ses propos
Un chef partage son secret pour des pommes de terre rôties parfaites 
Un homme attaque des policiers au centre de Moscou, il y aurait des blessés
Tags:
Recep Tayyip Erdogan, France, États-Unis, Russie, Azerbaïdjan, Arménie, Haut-Karabakh, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook