International
URL courte
Par
845767
S'abonner

Un puissant séisme a secoué le 30 octobre la mer Égée, fortement ressenti dans la province turque d’Izmir où il a atteint une magnitude de 6,9, selon l’EMSC. Les autorités signalent d’importants dégâts matériels ainsi que plusieurs décès et plusieurs centaines de blessés. La même secousse sismique a été ressentie sur le Dodécanèse, en Grèce.

Un séisme de magnitude 6,9 a secoué ce vendredi 30 octobre la province turque d'Izmir, rapporte le Centre sismologique euro-méditerranéen (EMSC). Il s’est produit à 66 kilomètres au sud-ouest de la ville d’Izmir (sur la mer Égée). Selon les données de l'AFAD (l'agence gouvernementale turque des situations de catastrophe), la magnitude a été de 6,6. Son épicentre s’est trouvé dans la ville de Seferihisar (province d’Izmir).

Le même tremblement de terre a été ressenti sur l’archipel grec du Dodécanèse dans la mer Égée qui, à en croire les données du site spécialisé Geofon, a atteint une magnitude de 7. L'épicentre des secousses, qui se sont produites à 11:51 UTC, se trouvait à une profondeur de 10 kilomètres.

Durant les deux heures qui ont suivi, la région a été secouée par au moins 16 autres tremblements, informe l’EMSC.

Des immeubles effondrés

D'après le gouverneur d’Izmir, suite au séisme qui a fait des dégâts matériels, un centre de crise a été mis en place, une enquête est en cours.

À cette heure-ci, au moins six immeubles ont été détruits dans deux quartiers de la ville, selon le ministre turc de l'Intérieur Süleyman Soylu.

D'après les dernières informations fournies par le gouverneur local, le séisme a détruit dans la ville au moins 20 bâtiments. 

La région continue de ressentir des répliques de magnitude 3,9 à 4,8.

Des dégâts humains

Selon les premières informations, le séisme a fait quatre morts et 120 blessés, précise Anadolu se référant à l'AFAD. Le ministre turc de la Santé a ensuite confirmé cette information dans un tweet. Le bilan a ensuite été revu à la hausse, l’AFAD ayant annoncé six morts et 202 blessés. Plus tard, le nombre de décès a été porté à 12, celui de blessés à 419.

D'après le bilan actualisé paru dans la soirée, 17 personnes sont décédées au cours du séisme et 709 ont été blessées.

Coté greque, la chaîne ERT a annoncé la mort d'un enfant sous les decombres sur l'ile de Samos.

Plus tôt le ministre turc de l'Environnement et du Développement urbain, Murat Kurum, a signalé que sous les décombres des bâtiments dans les deux quartiers touchés se trouvaient des personnes. Des opérations de recherche et de sauvetage sont en cours.

À ce stade, au moins 70 personnes ont été extraites des décombres, fait savoir le gouverneur de la province d’Izmir, Selim Kösger.

Le ministère turc de la Défense a annoncé la formation d’un comité d'urgence dont l’objectif est d’aider à éliminer les conséquences de la catastrophe naturelle et à assurer les opérations de recherche et de sauvetage. Deux hélicoptères et trois avions de transport des forces armées turques ont été dépêchés dans la région d'Izmir.

Deux mini-tsunami dans la région

Le tremblement de terre a causé un mini-tsunami dans la ville de Seferihisar (province d'Izmir).

Un mini-tsunami a également frappé l’île grecque de Samos, causant des dégâts matériels, rapporte la chaîne de télévision locale ERT1.

La mer Égée secouée

Suite à ce tremblement de terre dans la mer Égée, le chef de la diplomatie turque Mevlut Cavusoglu et son homologue grec Nikos Dendias ont convenu d'une assistance mutuelle, fait savoir une source de Sputnik au sein du ministère turc des Affaires étrangères.

Quelques heures après les faits, le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a annoncé avoir appelé Recep Tayyip Erdogan pour «présenter ses condoléances» suite aux pertes que la Turquie a subies au cours du séisme.

«Quelles que soient nos différences, ce sont des moments où nos peuples ont besoin de rester unis», a-t-il twitté.

Répondant à son homologue grec, le dirigeant turc a lui aussi exprimé ses condoléances à l’État voisin, soulignant que «la solidarité de deux voisins dans les moments difficiles est plus précieux que de nombreuses choses dans la vie».

«La Turquie, elle aussi, sera toujours prête à aider la Grèce à panser ses blessures», a affirmé Recep Tayyip Erdogan sur Twitter.

Dans un télégramme adressé au Président turc, Vladimir Poutine fait également part de ses condoléances, relate le service de presse du Kremlin.

La France «aux côtés des peuples turc et grec»

Dans la foulée le ministre français de l'Intérieur a exprimé sur Twitter son soutien aux peuples turc et grec, touchés par le tremblement de terre.

Le chef de la diplomatie française a également fait part de son soutien, assurant que la France est prête à se mobiliser pour aider les deux pays.

Un nouveau séisme

Quelques heures après le tremblement de terre en question, un nouveau séisme, cette fois de magnitude 5,1 a frappé la mer Égée, à 20 km de la ville turque de Kucadasi, relate l’AFAD.

Lire aussi:

Cinq morts, dont un enfant, et des blessés en Allemagne où une voiture a foncé sur des piétons - images
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Cette photo prise dans une unité Covid-19 devient virale
Tags:
mer Egée, Grèce, Turquie, séisme
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook