International
URL courte
Par
123634
S'abonner

Des musulmans bangladais ont arpenté leur capitale, Dacca, pour protester contre les déclarations du Président français défendant le droit à la caricature au nom de la liberté d’expression.

Au moins 50.000 manifestants ont pris part à un rassemblement organisé dans la capitale bangladaise, Dacca, en réaction aux déclarations d’Emmanuel Macron défendant le droit à la caricature, rapporte Al Jazeera.

Selon ses informations, les forces de l’ordre ont empêché les protestataires, partis de la mosquée Baitul Mukarram, la plus grande du pays, de s’approcher de l’ambassade de France.

Le cortège a parcouru environ deux kilomètres, parsemé de caricatures de M.Macron ainsi que d’un cercueil factice du Président de la République. Ils ont notamment appelé à «mettre fin à la diffamation du Prophète» ainsi qu’à boycotter les produits français. La manifestation s’est dispersée sans incident.

Troisième manifestation en une semaine

Il s’agit de la troisième et la plus importante manifestation contre la France et Emmanuel Macron organisée au Bangladesh depuis une semaine à l’appel de Hefazat-e-Islam, l’un des principaux groupes islamistes du pays, qui compte 168 millions d’habitants, majoritairement musulmans.

Le gouvernement bangladais, qui est officiellement laïque, a jusqu’à présent gardé le silence sur ces manifestations.

Lire aussi:

Cinq morts, dont un enfant, et des blessés en Allemagne où une voiture a foncé sur des piétons - images
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Cette photo prise dans une unité Covid-19 devient virale
Tags:
protestations, Emmanuel Macron, Bangladesh, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook