International
URL courte
Par
Attaque terroriste à Vienne (17)
3710107
S'abonner

Le ministre de l'Intérieur a recommandé aux habitants de Vienne de rester chez eux alors que l'attaque, possiblement de caractère terroriste, est toujours en cours.

Une fusillade a eu lieu près d'une synagogue du 1er arrondissement de la capitale autrichienne. Le ministère de l'Intérieur a déclaré à l'agence de presse autrichienne APA qu'il n'excluait pas une attaque terroriste.

Le centre de Vienne reste bouclé après qu'une cinquantaine de tirs ont été entendus dans Seitenstettengasse. La circulation des transports en commun est suspendue jusqu'à ce que l'opération policière prenne fin.

Nouveaux messages
  • 01:05

    Une ceinture explosive sur l'assaillant abattu

    La cellule de crise a confirmé qu'un tireur abattu portait une ceinture explosive, sans pour autant donner des précisions sur le nombre de terroristes éliminés. Selon les informations officielles, la police en a neutralisé un seul jusqu'ici.

    Les sapeurs-pompiers procèdent au déminage, indique la chaine ORF.

  • 00:41

    En pleine opération policière, un reconfinement entre en vigueur en Autriche

    Les restrictions, en forme allégée à la différence du premier confinement, sont entrées en vigueur le 3 novembre à minuit (heure locale et heure de Paris) et dureront jusqu'à la fin du mois.

    Cette fois, les établissement du secteur tertiaire (salons de coiffure, instituts de beauté, etc.) ne seront pas fermés dans le pays. Les magasins devront fermer au plus tard à 19h00.

    En cela, les hôtels, les restaurants, les théâtres, les musées, les cinémas, ainsi que les studios de sport et de danse sont fermés.

  • 00:40

    Les motivations des terroristes restent à déterminer, l'antisémitisme n'est pas exclu.

  • 00:25

    Une réunion du Conseil national autrichien va être annulée mardi à la suite de l'attentat, a annoncé le chancelier.

  • 00:25

    Le danger n'est pas levé dans le centre de Vienne, l'opération de police peut durer encore plusieurs heures, déclare Sebastian Kurz.

  • 00:19

    Un hélicoptère de police mobilisé

    Un hélicoptère de police patrouille les rues depuis les airs, indique le journal Kurier. Sur Mariahilfer Strasse, la police a bloqué la circulation, les haut-parleurs annoncent: «Quittez la rue, cherchez refuge dans les immeubles».

    Le centre-ville reste presque complètement bouclé.

     

  • 00:18

    Plus d'un millier de personnes sont toujours bloquées dans le bâtiment de l'Opéra de Vienne en raison de l'attaque dans la capitale autrichienne, a appris Sputnik d'une source au sein de l'édifice.

  • 00:03

    Le Président autrichien réagit

    «Nous allons défendre notre liberté et notre démocratie ensemble, avec détermination et avec tous les moyens nécessaires. Tout notre soutien aux citoyens qui doivent rester actuellement dans le centre-ville malgré que la situation ne soit pas sécurisée», a déclaré Alexander Van der Bellen.

  • 23:54

    Gérald Darmanin a exprimé sa solidarité avec le peuple autrichien, cible de «la haine et la barbarie» ce soir.

  • 23:52

    Le ministre de l'Intérieur ne confirme pas l'arrestation de plusieurs suspects.

  • 23:50

    L'Italie «condamne fermement» l'attaque de Vienne, affirme le Premier ministre

    «Il n'y a pas de place pour la haine et la violence dans notre maison européenne commune», a indiqué le Premier ministre italien Giuseppe Conte sur Twitter en italien et en allemand.

    «L'Europe doit réagir» après cette «lâche attaque», a ajouté le chef de la diplomatie, Luigi Di Maio.

  • 23:45

    Des sources policières ont indiqué à Die Presse qu'il y a eu au moins sept morts.

  • 23:44

    La Russie présente ses condoléances à l'Autriche, a déclaré la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova.

    «L'ambassade de Russie à Vienne coopère avec les autorités autrichiennes dans l'objectif de déterminer la nationalité des victimes de l'attaque. Nos condoléances à l'Autriche!», a-t-elle écrit sur Facebook.

  • 23:38

    La police est à la recherche de trois autres assaillants, selon la télévision.

  • 23:37

    Les militaires ont été mobilisés pour que les forces de police puissent poursuivre l'opération spéciale.

  • 23:34

    Les terroristes en liberté sont lourdement armés et représentent un danger, a ajouté le ministre.

    Attaque à Vienne, le 2 novembre 2020

    «Armés et dangereux», des terroristes présumés en fuite après l’attentat de Vienne

    Plusieurs terroristes présumés restent toujours en liberté après l'attaque survenue ce lundi soir à Vienne, a annoncé le ministre autrichien de l’Intérieur à la chaîne ORF.
    En savoir plus
  • 23:33

    L'attaque est toujours en cours

    Le ministre de l'Intérieur à alerté sur le fait que l'attaque était toujours en cours, la police recherche les tireurs.

  • 23:27

    Le chancelier dénonce une «répugnante attaque terroriste»

    Le chancelier Sebastian Kurz a dénoncé sur Twitter une «répugnante attaque terroriste» et a promis d'agir avec détermination pour punir les auteurs.

    «Nous traversons actuellement des heures difficiles dans notre République. Je voudrais remercier tous les services qui, aujourd'hui, en particulier, risquent leur vie pour notre sécurité. Notre police agira de manière décisive contre les organisateurs de cette répugnante attaque terroriste», a écrit M.Kurz sur Twitter.

    Le chancelier a également exprimé ses condoléances et a remercié les dirigeants de l'Union européenne et les partenaires internationaux pour leur sympathie et leurs déclarations de solidarité.

  • 23:23

    La fusillade a fait 15 blessés, a confirmé le maire.

    «Un total de 15 personnes ont été blessés dont sept grièvement», a indiqué la chaine ORF en se référant aux services médicaux.

  • 23:14

    Le maire de Vienne annonce que des spécialistes vérifient si l'un des assaillants avait des explosifs sur lui.

    La police devant une synagogue de Vienne, le 2 novembre

    Fusillade au centre de Vienne, l'Intérieur n'exclut pas un attentat

    Une fusillade a eu lieu devant une synagogue de Vienne; une opération de police est en cours; plusieurs personnes ont été blessées, a annoncé la police. Selon le ministère de l'Intérieur, un agent a été touché. Le ministère a déclaré à l'agence de presse APA qu'il n'excluait pas une attaque terroriste.
    En savoir plus
  • 23:12

    La police dément les rumeurs de prises d'otages

    Selon diverses sources, des prises d'otages se sont déroulées dans plusieurs lieux de la capitale, dont l'hôtel Hilton. La police dément.

  • 23:06

    La police a arrêté quatre terroristes rue Graben, annonce la télévision.

    La chaîne OE24 a diffusé des images de l'arrestation. Les terroristes, tous vêtus de pantalons blancs, se tenaient les bras en l'air. La rue Graben est située près de la synagogue, où les coups de feu ont été tirés.

  • 23:03

    L'armée s'engage dans l'opération spéciale.

    Dans le centre de la capitale, des militaires autrichiens de Bundesheer ont été déployés afin de sécuriser les infrastructures, indique la chancellerie.

  • 23:02

    La république tchèque a lancé des contrôles à la frontière après l'attaque de Vienne.

    «La police mène des contrôles des véhicules et des passagers aux postes frontière avec l'Autriche, une mesure préventive à la suite de l'attaque terroriste à Vienne», a indiqué la police tchèque.

  • 22:58

    L'UE «condamne avec force» l'«horrible attaque»

    «L'Europe condamne avec force cet acte lâche qui viole la vie et nos valeurs humaines. Mes pensées vont aux victimes et aux habitants de Vienne après l'horrible attaque de ce soir. Nous sommes aux côtés de l'Autriche», a écrit le président du Conseil européen Charles Michel.

  • 22:54

    La police patrouille le secteur, toujours bouclé.

  • 22:51

    Le Conseil européen condamne les attaques de Vienne et exprime sa solidarité avec le pays endeuillé.

  • 22:49

    La police française a réitéré la demande des policiers autrichiens de ne pas partager de photos ou de vidéos de l'attaque en Autriche.

  • 22:45

    Emmanuel Macron a exprimé son soutien au peuple autrichien.

    «Nous, Français, partageons le choc et la peine du peuple autrichien frappé ce soir par un attentat au cœur de sa capitale, Vienne. Après la France, c’est un pays ami qui est attaqué. C’est notre Europe. Nos ennemis doivent savoir à qui ils ont affaire. Nous ne céderons rien», a écrit le Président en allemand et en français.

    Attaque à Vienne, le 2 novembre 2020

    «Nous ne céderons rien»: Macron réagit à l'attaque de Vienne

    Sur son compte Twitter, Emmanuel Macron a apporté son soutien «au peuple autrichien» visé par une attaque qui a fait ce soir plusieurs morts et blessés à Vienne.
    En savoir plus
  • 22:42

    Les forces spéciales Cobra ont été déployées sur les lieux

  • 22:42

    Au moins 15 personnes sont hospitalisées, écrit le journal Kurier en se référant à des informations officielles.

  • 22:41

    Les coups de feu ont été tirés par plusieurs personnes, confirme la police.

  • 22:41

    Les autorités n'ont pas encore déterminé s'il s'agit d'un acte terroriste ou d'un «massacre»

  • 22:37

    Les passants près de l'Opéra de Vienne couchés au sol par la police pour des vérifications.

  • 22:33

    Un suspect et un passant ont été tués par balles, relate l'agence APA.

  • 22:32

    La police confirme que l'attaque à Vienne s'est produite en six endroits différents de la ville.

  • 22:29

    La fusillade a fait un mort et plusieurs blessés, selon un porte-parole des services ambulanciers de la capitale autrichienne.

  • 22:28

    Le ministre de l'intérieur précise se trouver avec le chancelier Sebastian Kurz dans la cellule de crise mise en place après les tirs dans le centre-ville.

  • 22:24

    Jusqu'à sept assaillants pourraient toujours se trouver dans les rues de la capitale, indique la TV autrichienne.

  • 22:22

    Un représentant du restaurant a démenti auprès de Sputnik les informations sur une prise d'otages.

  • 22:22

    Parallèlement aux coups de feu tirés devant une synagogue de Vienne, la chaîne de télévision autrichienne OE24 indique que plusieurs clients d'un restaurant situé dans un autre quartier de la ville ont été pris en otage.

    Les clients du restaurant japonais Akakiko, rue Mariahilfer, à Vienne ont été pris en otage, selon les informations de la chaîne.

En direct
En continu. Une «attaque terroriste» en cours à Vienne, l'armée déployée
+
Dossier:
Attaque terroriste à Vienne (17)
Tags:
Vienne (Isère), fusillade, attaque, Vienne (Autriche)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook