International
URL courte
Par
29799
S'abonner

Les forces françaises ont «neutralisé» plus de 50 djihadistes dans le centre du Mali lors d'une opération menée vendredi, a déclaré lundi la ministre des Armées Florence Parly lors d'une visite à Bamako.

Florence Parly, qui s'exprimait à la télévision publique malienne, a estimé que cette opération avait porté un coup sévère à une katiba affiliée à l'organisation Al-Qaïda* au Maghreb islamique.

«Je voudrais révéler une opération de grande importance qui a été menée le 30 octobre au Mali par la force Barkhane et qui a permis de neutraliser plus de 50 djihadistes soit l'équivalent d'une katiba (brigade)», a déclaré la ministre.

«Cette opération [...] porte un coup significatif à un groupe terroriste affilié à Al-Qaïda*, une katiba «Ansaro Islam» qui opère dans la région de Boulkessi près de la frontière avec le Burkina», a-t-elle précisé.

«Sur le terrain, les résultats opérationnels sont réels [...]. Nous sommes déterminés à continuer à travailler avec nos amis maliens pour achever la lutte qui nous unit depuis des années contre les groupes terroristes», a-t-elle poursuivi.

Force Barkhane

L'opération Barkhane mobilise actuellement quelque 5.100 soldats français au Sahel.

Le 18 août dernier, l'armée malienne a chassé le Président Ibrahim Boubacar Keïta du pouvoir. Un conseil de transition a été mis en place.

À l'occasion d'une visite du ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian au Mali fin octobre, le Premier ministre malien par intérim, Mocgtar Ouane, s'est dit ouvert à des discussions avec des rebelles islamistes, tandis que la France a fermement rejeté cette idée.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

La vidéo d’un homme poussant une femme dans les escaliers du métro parisien suscite une controverse
Le FSB russe arrête deux hommes soupçonnés de préparer un coup d’État en Biélorussie
En continu: Prague annonce l'expulsion de 18 diplomates russes
L’ex-Monsieur Brexit inquiet d’une sortie française de l’UE
Tags:
Mali, djihadisme, ex-djihadistes, opération Barkhane
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook