International
URL courte
Par
Assassinat d'un scientifique iranien du nucléaire (novembre 2020) (26)
2729192
S'abonner

Le chef du département des recherches du ministère iranien de la Défense a été tué par des terroristes, a annoncé ce vendredi 27 novembre le service de presse ministériel.

Le ministère iranien de la Défense a fait état de la mort du chef de son département des recherches, visé par une tentative d'assassinat.

«Des terroristes armés ont attaqué le chef de l'organisation des recherches et innovations du ministère de la Défense. Dans la confrontation entre ses garde-corps et les terroristes, Mohsen Fakhrizadeh a été grièvement blessé», indique le ministère dans un communiqué.

Le scientifique a été hospitalisé, mais l'équipe médicale n'est pas parvenue à le réanimer, conclut le ministère.

Selon Fars, l'attaque s'est produite dans la localité d'Absard, à l'est de Téhéran. «Des terroristes ont fait exploser une voiture avant de tirer sur la voiture de M.Fakhrizadeh», raconte l'agence.

Ex-chef du programme AMAD

Le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif a condamné l'assassinat du scientifique, évoquant «un acte terroriste». AP rappelle pour sa part que le défunt dirigeait le programme AMAD (Espoir), abandonné en 2003 et soupçonné par Israël et l'Occident de dissimuler une opération militaire visant à évaluer les perspectives de créer une arme nucléaire.

«Souvenez-vous de ce nom, Fakhrizadeh», a déclaré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu dans le discours prononcé en 2018.
Dossier:
Assassinat d'un scientifique iranien du nucléaire (novembre 2020) (26)

Lire aussi:

Le chef du Conseil scientifique prévient du risque d'une situation extrêmement difficile dès la mi-mars en France
La France recense le plus grand nombre journalier d’admissions en réanimation depuis début novembre
Une voiture de police percute une foule de spectateurs à un rodéo nocturne et roule sur une personne - vidéos
Emmanuel Macron pourrait annoncer le 3e confinement ce mercredi, selon le JDD
Tags:
tentative d'assassinat, programme nucléaire iranien, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook