International
URL courte
Par
54912
S'abonner

L’humanité doit «faire la paix avec la nature», car il n’existe pas de vaccin capable de réparer les dégâts subis par la planète, a déclaré le patron des Nations unies.

L’humanité est en train de mener une guerre suicidaire contre l’environnement, a déclaré le secrétaire général de l’Onu Antonio Guterres dans un discours à l’université Columbia de New York.

«L'humanité fait la guerre à la nature, c’est suicidaire. La nature frappe toujours en riposte, et elle le fait aujourd’hui avec une puissance et une colère croissantes», a indiqué M.Guterres.

Selon lui, la biodiversité de la planète s'effondre, tandis qu’un million d'espèces sont menacées d’extinction et les écosystèmes entiers «disparaissent sous nos yeux».

«Pas de vaccin pour la planète»

«Les océans sont surexploités et étouffés par les déchets plastiques. Le dioxyde de carbone qu’ils absorbent acidifie les mers. Les récifs coralliens sont blanchis et meurent. La pollution de l’air et de l’eau tue neuf millions de personnes chaque année», a souligné Antonio Guterres.

Toujours d’après le patron de l’Onu, faire la paix avec la nature doit devenir «la priorité absolue pour tout le monde».

«Dans ce contexte, la sortie de la pandémie est une opportunité. Nous pouvons voir des lueurs d’espoir sous la forme d’un vaccin. Mais il n’y a pas de vaccin pour la planète», a-t-il constaté.

Lire aussi:

Un plan secret anglais de 2017 prévoyait de priver les personnes âgées d’aide médicale en cas de pandémie
Une fusillade éclate à côté du Pentagone, le secteur est bouclé
Des sous-marins nucléaires russes arpentent-ils vraiment les fonds marins de l’Atlantique?
Les mesures de restriction des activités reviennent en force malgré la campagne de vaccination
Tags:
ONU, Antonio Guterres, environnement
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook