International
URL courte
Par
172213
S'abonner

Les hypothétiques sanctions américaines contre la Turquie à cause de l’acquisition de systèmes russes S-400 sont un «manque de respect», a dénoncé Recep Tayyip Erdogan cité par la chaîne de télévision Habertürk.

Le Président turc a qualifié de «manque de respect» une éventuelle introduction de sanctions américaines contre Ankara à cause de l’achat de S-400.

«La Turquie est un pays de l’Otan, les États-Unis sont également un pays de l’Otan. La Turquie est l’un des cinq pays les plus importants de l’Alliance, donc ce n’est pas un pays ordinaire», a-t-il dit, cité par la chaîne de télévision Habertürk. Et de poursuivre:

«Si auparavant M.Trump ou Obama disait fièrement qu’il y a un pays comme la Turquie au sein de l’Otan, maintenant les États-Unis utilisent la CAATSA contre la Turquie. C’est un manque de respect à l’encontre d’un partenaire très important de l’Otan.»

La CAATSA est la loi visant à contrer les adversaires des États-Unis par des sanctions.

Sanctions contre la Turquie?

Des médias américains, dont le Washington Post, ont affirmé ce jeudi que l’administration américaine devrait annoncer des sanctions vis-à-vis de la Turquie dans les prochains jours, vendredi d’après le Wall Street Journal.

Premier essai des S-400

Les livraisons de systèmes S-400 ont provoqué une crise dans les relations entre Ankara et Washington qui a demandé à la Turquie de renoncer à l’achat d’armes russes au profit des Patriot américains, ce qu’Ankara a refusé de faire.

Vendredi 23 octobre, Recep Tayyip Erdogan a confirmé que la Turquie avait effectué le premier essai de ses S-400.

Lire aussi:

Un mort et un blessé par balles devant un hôpital à Paris
L’explosion sur le site nucléaire iranien a été organisée par Israël, affirment le renseignement US et l’Iran
Drogues, prostitution, politique: l’ordinateur de Hunter Biden, une boîte de Pandore?
Tags:
sanctions, S-400, États-Unis, Russie, Recep Tayyip Erdogan, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook