International
URL courte
Par
71833
S'abonner

Deux soldats de la force antidjihadiste Barkhane déployée au Sahel ont été blessés par un des leurs lors d'une dispute sous l'emprise de l'alcool, a appris l’AFP ce samedi auprès de l'état-major des armées françaises.

L'altercation entre soldats français est survenue dans la nuit du 24 au 25 décembre sur la base de Gao, au Mali. «Des soldats de la même unité se sont, en langage commun, pris la tête. Un soldat a blessé deux de ses camarades avec son arme de service», un pistolet automatique, a indiqué à l'AFP le porte-parole de l'état-major Frédéric Barbry.

Un homme a été blessé très légèrement, l'autre plus sérieusement, mais sans que son pronostic vital ne soit engagé. Tous deux ont été évacués dans la foulée puis admis à l'hôpital en France.

Une enquête de la prévôté a été ouverte. «Dès que l'enquête sera terminée, il sera rapatrié», a indiqué le colonel Barbry. Une enquête de commandement devrait aussi être ouverte pour faire la lumière sur les circonstances de l'incident.

Opération française au Sahel

La force Barkhane compte 5.100 soldats au Sahel, où elle lutte depuis 2014 contre les groupes jihadistes avec ses partenaires du G5 Sahel (Mauritanie, Tchad, Mali, Burkina Faso, Niger).

La France réfléchit depuis quelques semaines à une possible réduction de ses effectifs dans la zone. Un sommet est prévu mi-février pour faire le point sur la situation, un peu plus d'un an après le sommet de Pau (sud de la France).

Lire aussi:

Lalanne risque cinq ans de prison pour son appel à l’armée visant à destituer Macron
«Le jour de son agression, Yuriy avait un tournevis dans sa poche», selon BFM TV
«Scandalisé» par Génération identitaire, Darmanin met à l'étude sa dissolution
Tags:
opération Barkhane, Sahel
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook