International
URL courte
Par
5104
S'abonner

Dans le cadre d’une conversation téléphonique avec le chef du gouvernement arménien, Emmanuel Macron a affirmé le soutien de la France à l’Arménie en ce qui concerne l’aide humanitaire.

Le 6 janvier, le Président de la République s’est entretenu par téléphone avec le Premier ministre arménien, relate l’Élysée.
Après avoir exprimé ses vœux pour la nouvelle année et à l’occasion du Noël arménien, Emmanuel Macron a tenu à rappeler le soutien de Paris à Erevan.

Au lendemain de l’arrivée à Erevan «d’un cinquième avion affrété par le gouvernement français», il a réaffirmé que la France apporterait de l’aide humanitaire à l’Arménie.

Le communiqué de la présidence française indique par ailleurs que l’avion a «acheminé 70 mètres cubes de vêtements pour l’hiver et de matériel médical rassemblés en France par la Fondation Aznavour».

Emmanuel Macron «a dit sa détermination à œuvrer pour qu’un processus politique équilibré s’engage afin de trouver une solution politique durable après l’accord de cessez-le-feu du 9 novembre», précise le communiqué.

Il s’est par ailleurs engagé «à appuyer les efforts en cours pour permettre la libération de tous les prisonniers, et à accompagner le développement économique de l’Arménie».

Conflit du Haut-Karabakh

À l’automne dernier, le Haut-Karabakh, une région peuplée majoritairement d’Arméniens et faisant partie de l’Azerbaïdjan, a été le théâtre d’hostilités suite au réveil d’un conflit gelé depuis des années.

Les combats entre les forces azerbaïdjanaises et arméniennes qui ont repris le 27 septembre dans la république autoproclamée ont fait des victimes civiles. Bakou et Erevan ont tenté à plusieurs reprises de conclure un cessez-le-feu, mais en vain.

Le 9 novembre, l'Azerbaïdjan et l'Arménie ont signé une déclaration avec la médiation de la Russie sur l'arrêt complet des hostilités. Le document prévoit le passage de plusieurs régions de la république autoproclamée sous le contrôle de Bakou, l’échange de prisonniers ainsi que le déploiement d’un contingent russe de maintien de la paix le long de la ligne de contact et dans le couloir de Latchine reliant le Haut-Karabakh à l’Arménie.

Lire aussi:

Une femme en état de démence blesse un policier au couteau avant d'être abattue
Rixe entre deux bandes rivales en pleine rue en Seine-Saint-Denis – vidéo
Israël organise les plus grandes manœuvres de son histoire: vers un nouveau conflit au Moyen-Orient ?
Tags:
Haut-Karabakh, Azerbaïdjan, Arménie, Nikol Pachinian, Emmanuel Macron
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook