International
URL courte
Par
1524179
S'abonner

En référence aux soupçons émis par Hillary Clinton, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a déclaré qu’il n’y avait eu aucun coup de téléphone entre Donald Trump et Vladimir Poutine lors de l’assaut du Capitole à Washington par des manifestants.

Le porte-parole de la présidence russe a tenu à couper court aux propos d’Hillary Clinton concernant une conversation téléphonique présumée entre Donald Trump et Vladimir Poutine lors des émeutes au Capitole, à Washington.

«Non il n’y a pas eu de contacts [avec Trump le 6 ou le 7 janvier]», a déclaré Dmitri Peskov ce mercredi.

Dans un podcast publié la veille sur son compte Twitter, l’ancienne secrétaire d’État américaine avait tenu une conversation à caractère complotiste avec la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi, évoquant une possible influence du Président russe sur les événements ayant mené à la mort de quatre personnes dans la capitale américaine.

«J’aimerais voir ses relevés téléphoniques pour voir s’il parlait à Poutine le jour où des insurgés ont envahi notre Capitole», avait-elle prononcé en parlant de Trump. Mme Pelosi avait réagi en rappelant qu’avec lui «toutes les routes mènent à Poutine». Toutes deux avaient alors convenu de la nécessité d’ouvrir une commission d’enquête sur des liens entre les Présidents.

Lire aussi:

Véhicules endommagés, poubelles incendiées, tirs de mortiers d’artifice: nuit agitée pour les policiers de l’Oise
Netanyahou accuse l'Iran de l'attaque d'un navire israélien et promet de riposter
Couvre-feu: Macron demande aux Français de «tenir encore quelques semaines»
Opération de police au siège du FC Barcelone, le président Bartomeu arrêté
Tags:
Capitole, Hillary Clinton, Donald Trump, Kremlin, Vladimir Poutine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook