International
URL courte
Par
2207
S'abonner

Un ressortissant français a été expulsé d’Australie après avoir organisé une rave illégale le soir du Nouvel An dans le Queensland, violant les règles anti-Covid.

L’organisation d’une rave du Nouvel An dans le Queensland a provoqué l’ire des autorités australiennes, qui ont expulsé un ressortissant français pour avoir enfreint les restrictions liées au Covid-19.

L’homme de 29 ans a été expulsé le 19 janvier après que des policiers locaux sont tombés sur une rave illégale à Imbil, à environ 110 kilomètres au nord de Brisbane.

Il a vu son visa vacances-travail annulé à la suite de son implication dans l’organisation de l’événement, à l’ouest de Gympie, et a été expulsé du pays par la police aux frontières mardi.

Le commandant par intérim de l’Australian Border Force (ABF), Steven Darby, a précisé que cette expulsion montrait à quel point les autorités prenaient au sérieux les violations intentionnelles des règles anti-Covid.

«L’ABF ne tolérera pas les non-citoyens qui choisissent de se livrer à des activités criminelles ou à un comportement préoccupant, en particulier en ce qui concerne les restrictions liées au Covid-19, qui peuvent avoir un effet dévastateur sur notre communauté», a-t-il déclaré dans un communiqué. «Nous espérons que cela enverra un message fort à ceux qui pensent pouvoir organiser ou participer à des activités imprudentes de ce type.

Restrictions dans cet État australien

Les restrictions de la Saint-Sylvestre du Queensland ont limité les rassemblements dans une maison à 50 personnes et à 100 pour les espaces publics.

Si les rassemblements avaient adopté une liste de contrôle de sécurité sanitaire nommée Safe Event Checklist, jusqu’à 500 personnes étaient autorisées à participer à des événements en salle et jusqu’à 1.500 personnes pouvaient se rassembler lors d’événements en plein air.

Le commandant a déclaré que l’ABF continuerait à travailler avec les agences partenaires de l’État et du territoire et du Commonwealth pour protéger la population contre le risque causé par les ressortissants étrangers enfreignant les restrictions liées au Covid-19.

Huit visas annulés

L’ABF a le pouvoir, en vertu de la loi sur les migrations, d’annuler les visas des étrangers et de les expulser du pays s’ils présentent un risque pour la santé, la sécurité ou le bon ordre de la société australienne.

Huit visas ont été annulés depuis mai dans le cadre d’une opération ABF visant à aider les agences à s’assurer que les étrangers respectent les réglementations gouvernementales afin de minimiser la propagation du virus.

Lire aussi:

«Je ne suis pas un tueur»: le Premier ministre slovaque refuse le renvoi du vaccin russe Spoutnik V
Risque de guerre civile: «La situation est bien plus grave que ce que les gens imaginent», selon Me de Montbrial
Nouvelle nuit de violences urbaines en banlieue lyonnaise, plus d’une dizaine de voitures incendiées – images
Les pilotes d'un Boeing 737 MAX arrêtent un moteur en plein vol
Tags:
expulsions, visas, Français, Australie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook