International
URL courte
Par
8494
S'abonner

Selon un document annuel d'experts de l'Onu remis le 8 février au Conseil de sécurité et auquel a eu accès Reuters, la Corée du Nord a repris en 2020 la conception de missiles à longue portée.

La Corée du Nord a entretenu et développé ses programmes nucléaire et balistique en 2020, en violation des sanctions internationales, selon un rapport confidentiel des Nations unies que Reuters a pu consulter lundi.

D'après le document rédigé par des observateurs indépendants, Pyongyang «a produit des matériaux fissiles, entretenu des centrales nucléaires et amélioré ses infrastructures de missiles balistiques», tout en cherchant à se procurer à l'étranger des matériaux et des technologies pour ces programmes.

De nouveaux missiles à courte et à moyenne portée déjà dévoilés

Ce rapport annuel a été transmis au comité de l'Onu supervisant les sanctions imposées à la Corée du Nord seulement quelques semaines après la prise de fonction de Joe Biden à la présidence américaine. Une porte-parole du département d'État américain a fait savoir le 8 février que l'administration Biden prévoyait d'adopter une nouvelle approche avec la Corée du Nord, dont un examen complet avec des alliés des «moyens de pression et de la possibilité d'une quelconque diplomatie à l'avenir».

L'an dernier, la Corée du Nord a dévoilé lors de parades militaires de nouveaux missiles à courte et à moyenne portée, des missiles lancés depuis des sous-marins et des missiles balistiques intercontinentaux, note le rapport de l'Onu.

Bien qu'aucun essai de missile nord-coréen n'ait été effectué l'an dernier, Pyongyang a «annoncé préparer les tests et la production de nouvelles têtes de missile balistique et le développement de nouvelles armes tactiques nucléaires.»

Lire aussi:

Quelle forme pourrait prendre une «guerre mondiale» déclenchée par les États-Unis et la Chine?
Les vaccins à ARN messager modifient notre code génétique? La crainte des anti-vaccins passée au crible
Lassé du bâton occidental, le Liban se tourne vers la carotte de Téhéran, Moscou et Pékin
Tags:
programme balistique, missiles balistiques, nucléaire coréen, ONU, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook