International
URL courte
Par
141682
S'abonner

Le militant et millionnaire algérien Rachid Nekkaz veut payer toutes les amendes délivrées pour le port du niqab dans toute la Suisse. Une mesure qu’il a déjà entreprise pour celles infligées aux musulmanes au Tessin et à Saint-Gall. Il avait eu la même démarche en France.

Les Suisses viennent de voter pour l’interdiction du port de la burqa et du niqab dans l’espace public. La population a approuvé à 51,2% des voix le 7 mars l’initiative populaire «Oui à l’interdiction de se dissimuler le visage».

Face à ce choix, l’homme d'affaires franco-algérien Rachid Nekkaz a néanmoins annoncé que son organisation de «défense de la liberté» paiera toutes les amendes des femmes qui porteront volontairement le niqab, relate 20 Minutes.

Le militant a déjà payé les amendes de ce type dans les cantons du Tessin et de Saint-Gall, ainsi que dans de nombreux pays européens, dont la France et la Belgique. Il souhaite désormais le faire dans toute la Suisse dès que la loi correspondante entrera en vigueur.

Défendre leur liberté de culte

Selon les déclarations de celui qui est devenu millionnaire dans l’immobilier et candidat à la candidature aux élections présidentielles algériennes de 2014 et 2019, il y consacrera un million d'euros. Il dit d’ailleurs avoir déjà payé des centaines d’amendes à travers l’Europe. Déjà en 2016, il affirmait avoir payé 1.169 amendes en France en 6 ans pour port de voile intégral.

Le gouvernement a ensuite amendé l’article 40 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse «afin de sanctionner l’ouverture ou l’annonce publiques de souscriptions ayant pour objet d’indemniser des amendes, frais, dommages-intérêts et toutes autres sommes prononcées par des condamnations judiciaires en matière contraventionnelle».

La burqa défavorisée

Rachid Nekkaz estime que la décision de l'électorat suisse doit être acceptée bien qu’il entreprenne la démarche pour celles qui veulent porter le niqab librement dans huit pays d’Europe (France, Belgique, Pays-Bas, Autriche, Allemagne, Danemark, Bulgarie et Suisse) ainsi que pour celles qui ne veulent pas porter le voile dans les pays musulmans, par exemple au Soudan et en Iran.

Il est cependant précisé que le millionnaire se réfère uniquement au niqab et non à la burqa. Un niqab est un voile facial avec des fentes pour les yeux, alors qu’une burqa est un voile complet. Rachid Nekkaz considère la burqa comme un symbole de l'oppression des femmes.

Né en France, Rachid Nekkaz, 49 ans, est aujourd’hui uniquement algérien. Il a rendu son passeport aux autorités françaises en octobre 2013. À la fin de l’année 2019, il a été placé en détention provisoire suite à la diffusion d’une vidéo sur les réseaux sociaux dans laquelle il appelle les Algériens à s’en prendre aux députés qui voteraient la loi sur les hydrocarbures. Il a été libéré en février 2021 après avoir annoncé entamer une grève de la faim.

Lire aussi:

Et si les vaccins étaient inutiles et inefficaces? La France face au péril du variant brésilien
Finkielkraut «bug» en plein direct sur CNews, n’ayant pas compris que l’émission avait commencé – vidéo
Olivier Duhamel reconnaît les accusations d'agressions sexuelles sur son beau-fils
Tags:
islam, niqab, Suisse, Rachid Nekkaz
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook