International
URL courte
Par
8325
S'abonner

Après avoir rencontré le nouveau président du conseil présidentiel libyen, Emmanuel Macron a annoncé une prochaine réouverture de l’ambassade française à Tripoli. Le Président a également appelé les forces de pays étrangers, notamment russes, à quitter ce pays nord-africain. Ces dernières n’y sont pas présentes, selon Moscou.

La France rouvrira lundi prochain son ambassade à Tripoli, en Libye, a annoncé mardi le Président Emmanuel Macron, à l’issue de sa rencontre avec le président du conseil présidentiel libyen Mohammed el-Menfi. La représentation diplomatique française dans cette ville a été fermée en 2014 en raison de la dégradation de la situation sécuritaire dans le pays.

Le Président de la République a par ailleurs appelé les forces turques et russes à quitter dès que possible la Libye. Moscou a à plusieurs reprises rejeté la présence de ses militaires sur le sol libyen et a appelé la communauté internationale à aider cet État, en proie à une crise politique depuis le meurtre de Mouammar Kadhafi en 2011, à surmonter les difficultés.

En plus, le chef de l'État français a ajouté qu'il entendait travailler avec les partenaires de son pays pour défendre la souveraineté libyenne.

La situation en Libye

En Libye, la confrontation se poursuit entre deux camps: le gouvernement d'union nationale (GNA), contrôlant Tripoli et les territoires de l’ouest du pays, et l'Armée nationale libyenne (ANL) avec à sa tête le maréchal Khalifa Haftar qui coopère avec le parlement de l’est libyen. Alors que le GNA est soutenu par la Turquie et le Qatar, l’ANL l’est par l’Égypte et les Émirats arabes unis. Pour la diplomatie russe, les efforts déployés en Libye doivent être focalisés sur le rétablissement de la souveraineté et de la structure étatique du pays.

Lire aussi:

Il donne des coups de pied à une voiture de police de Sevran, son interpellation dégénère – vidéo
«Affaire Rafale»: le scandale de trop pour le Parquet national financier?
Un avion de reconnaissance US intercepté sur fond de regain des tensions entre Washington et Moscou – vidéo
Tags:
Emmanuel Macron, Libye
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook