International
URL courte
Par
6223
S'abonner

Sept religieux catholiques ont été enlevés dimanche à Haïti, a annoncé le porte-parole de la Conférence des évêques de ce pays des Caraïbes en proie à une forte insécurité.

Le groupe, composé de cinq Haïtiens et de deux Français, a été kidnappé dans la matinée à la Croix-des-Bouquets, près de la capitale Port-au-Prince, alors qu'il «se rendait à l'installation d'un nouveau curé», a précisé le père Loudger Mazile, précisant que les ravisseurs réclament un million de dollars de rançon.

La police soupçonne un gang armé actif dans le secteur, baptisé «400 Mawozo», d'être à l'origine de cet enlèvement.

Augmentation du nombre d’enlèvements

Les enlèvements contre rançon ont connu une recrudescence ces derniers mois à Port-au-Prince comme en province, témoignant de l'emprise grandissante des gangs armés sur le territoire haïtien.

En mars, le pouvoir exécutif haïtien avait décrété l'état d'urgence pour un mois dans certains quartiers de la capitale et une région de province afin de «restaurer l'autorité de l'État» dans des zones contrôlées par des gangs.

La mesure est motivée par les actions de bandes armées qui «séquestrent des personnes contre rançon en le déclarant ouvertement, volent et pillent des biens publics et privés, et affrontent ouvertement les forces de sécurité publique», selon l'arrêté présidentiel.

La violence des gangs et l'instabilité politique dans le pays ont conduit récemment à des manifestations dans les rues de la capitale.

Lire aussi:

Le MoDem lâche LREM, l'Assemblée rejette le pass sanitaire
«Un gentil garçon»: la mère du tueur présumé du policier à Avignon s’en prend aux autorités
Covid et accident de laboratoire, ces «complotistes» qui avaient vu juste
Tags:
enlèvement, église catholique, catholique, Français
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook