International
URL courte
Par
233228
S'abonner

Les autorités marocaines ont dénoncé jeudi 6 mai les «actes hostiles» de l'Allemagne, notamment sur le dossier du Sahara occidental. Le Maroc a rappelé son ambassadeur à Berlin pour consultation.

Le royaume du Maroc a décidé le rappel, pour consultations, de son ambassadeur à Berlin, indique jeudi un communiqué du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains Résidant à l’étranger.

«La République Fédérale d’Allemagne a multiplié les actes hostiles et les actions attentatoires à l’égard des intérêts supérieurs du Royaume du Maroc», souligne la même source.

Ainsi, l’Allemagne «s’est démarquée par une attitude négative sur la question du Sahara marocain», poursuit le communiqué, affirmant que «son activisme antagonique, à la suite de la Proclamation présidentielle américaine reconnaissant la souveraineté du Maroc sur son Sahara, est un acte grave qui demeure jusqu’à présent inexpliqué».

«Complicité à l'égard d'un ex-condamné»

De même, les autorités de ce pays ont démontré une «complicité à l’égard d’un ex-condamné» pour des actes terroristes, notamment en lui divulguant des renseignements sensibles communiqués par les services de sécurité marocains à leurs homologues allemands, est-il précisé.

À cela s’ajoute, énumère le texte, un acharnement continu à combattre le rôle régional du Maroc, notamment sur le dossier libyen, en tentant d’écarter, indûment, le royaume de certaines réunions régionales consacrées à ce dossier, comme celle qui s'est tenue à Berlin.

«Pour toutes ces raisons et à cause de cette adversité constante et inacceptable, le Royaume du Maroc a décidé le rappel, pour consultations, de l’Ambassadeur de Sa Majesté le Roi à Berlin», conclut le communiqué.

Lire aussi:

Le Drian assure sans plaisanter envisager une frappe nucléaire russe sur l’Europe
Louboutin prend ses distances avec Assa Traoré, assurant qu'elle n'est pas une «égérie»
Togo: surpris en train de profaner une tombe, un «féticheur» a été brûlé vif
Tags:
Sahara occidental, Allemagne, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook