International
URL courte
Par
17354
S'abonner

La Défense arménienne a annoncé avoir tiré des coups de semonce à la frontière avec l'Azerbaïdjan après que des militaires azerbaïdjanais ont pénétré sur son territoire et ouvert le feu.

Un incident a eu lieu ce jeudi 20 mai, vers 15h00 heure locale, à la frontière arméno-azerbaïdjanaise, au nord-ouest du Haut-Karabakh, où les militaires arméniens ont tiré des coups de semonce, a annoncé le ministère arménien de la Défense.

«Le 20 mai, un incident a été enregistré dans la section frontalière de la région de Gegharkunik avec la participation de militaires azerbaïdjanais qui ont pénétré sur le territoire arménien. Vers 15h00 (13h00 heure de Paris), plusieurs dizaines de coups de feu ont été tirés, vraisemblablement en l'air, après quoi des unités arméniennes ont ouvert un feu d'avertissement», indique le ministère dans un communiqué.

Selon le ministère, le commandant des militaires azerbaïdjanais a contacté celui des unités arméniennes, lui demandant d'arrêter de tirer. Il s'est excusé et a déclaré que les tirs étaient accidentels.

«Les forces armées de la République d'Arménie préviennent que la répétition de tels incidents sera considérée comme une tentative délibérée d'aller à la confrontation et conduira aux actions appropriées de la partie arménienne», a conclu le ministère.

Région sous tension

Les tensions persistent dans cette région depuis le conflit de l'automne 2020 pour le contrôle de la région du Haut-Karabakh. Les hostilités, qui ont fait plus de 6.000 morts, se sont terminées par la signature d'un accord de paix avec la médiation de la Russie et l'introduction d'un contingent de paix russe dans la région. L'Arménie a dû rétrocéder d'importants territoires à Bakou.

Le 12 mai, la Défense arménienne a affirmé que les forces armées azerbaïdjanaises avaient essayé de mener des travaux pour «préciser le tracé de la frontière» dans un secteur de la région de Syunik. Le ministère n'a pas précisé la nature des travaux entrepris par Bakou. Le même jour, le Premier ministre arménien par intérim Nikol Pachinian a réuni le Conseil de sécurité de la République, qualifiant l'incident d'atteinte à l'intégrité territoriale du pays. Selon lui, les militaires azerbaïdjanais avaient violé la frontière et parcouru 3,5 kilomètres sur le territoire arménien.

Lire aussi:

«Ils profitaient des USA»: Trump se lâche contre Macron et les dirigeants européens
Francis Lalanne choque en liant le malaise cardiaque d’Eriksen au vaccin anti-Covid
Le geste désespéré d’un Algérien en situation irrégulière qui voulait quitter la France
Tags:
tir de sommation, tirs, ministère arménien de la Défense, Azerbaïdjan, Arménie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook