International
URL courte
Par
14645
S'abonner

Alors que ce lundi 31 mai, le ministre russe de la Défense a fait savoir que la Russie réagirait aux initiatives de l'Otan qui l’oblige «à prendre des contre-mesures appropriées», Jens Stoltenberg a souligné que l’Alliance souhaitait améliorer ses relations avec Moscou.

Jens Stoltenberg, interrogé lors de sa conférence de presse ce 31 mai, sur quelle serait la réponse de l’Otan aux promesses de la Russie de renforcer militairement sa partie occidentale en réaction à l’activité de l’Alliance près de ses frontières, a évoqué la nécessité du dialogue, soulignant qu’il était encore plus important quand les relations sont difficiles.

«Nous voulons améliorer nos relations avec notre voisin, la Russie. Et même si nous ne pouvons pas les améliorer, nous devons maintenir un dialogue qui est encore plus important lorsque les relations sont difficiles», a-t-il détaillé.

De plus, il a noté que le dialogue avec la Russie était nécessaire pour assurer la transparence et prévenir les incidents dangereux, en précisant que l’Alliance avait toujours une «approche à double voie avec la Russie».

Le secrétaire général de l’Otan a en outre qualifié la réaction de Moscou de «modèle du comportement russe». D’après lui, la Russie pendant des années a investi largement dans de nouvelles capacités militaires et a démontré l’envie d’utiliser la force contre ses voisins. Jens Stoltenberg a par la suite justifié par ce «comportement russe» les démarches de l’Otan et le fait qu’elle «avait augmenté l’état de préparation» de ses forces ces dernières années.

Enfin, il a indiqué que, selon lui, la meilleure façon de prévenir tout conflit ou guerre était d’envoyer un «message clair à tout adversaire potentiel que si un allié est attaqué, toute l’Alliance sera là».

La Russie évoque le renfoncement de sa frontière occidentale

Suite à l’intensification des vols de reconnaissance des pays membres de l’Otan et de la présence de navires de guerre près de ses frontières, la Russie a promis ce lundi 31 mai d’augmenter le nombre d’unités militaires sur ses frontières occidentales. Qui plus est, le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a expliqué qu’elles seront dotées d’équipements modernes. Il a détaillé que l’entraînement au combat de la Flotte de la Baltique avait également été intensifié.

Au cours de ces dernières semaines, l’armée russe a régulièrement rapporté l'approche de ses frontières par des aéronefs de renseignement appartenant aux pays membres de l’Otan. Ainsi, selon les informations fournies par la Défense et reprises par le journal Krasnaya Zvezda, 48 appareils étrangers ont été détectés par les radars russes rien qu’au cours de la semaine passée.

Quant aux navires de guerre, il convient de rappeler les exercices Sea Shield-21 effectués en mars en mer Noire, près des frontières russes. La Russie pour sa part avait alors déployé en trois semaines deux armées et trois unités aéroportées à ses limites occidentales dans des zones où avaient eu lieu les manœuvres en question, selon le ministre russe de la Défense.

Lire aussi:

Genou à terre des joueurs de l’équipe de France: «Un signe de soumission idéologique»
Les États-Unis vont-ils utiliser la mer Noire comme prochaine zone de conflit contre la Russie?
Une sénatrice française appelle directement à l'ingérence en Algérie
Tags:
Russie, politique, OTAN
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook