International
URL courte
Par
559
S'abonner

L'Azerbaïdjan a déclaré mercredi qu'une quarantaine de soldats arméniens avaient pénétré en territoire azerbaïdjanais mardi soir et qu'ils avaient été contraints de se retirer sous la pression de son armée, des accusations rejetées par l'Arménie.

Les deux pays se sont déjà mutuellement accusés le mois dernier d'avoir mené des incursions transfrontalières, illustrant la fragilité du cessez-le-feu conclu en novembre dernier pour mettre un terme à six semaines de combats entre les forces séparatistes arméniennes de l'enclave du Haut-Karabakh et les troupes azerbaïdjanaises.

«Grâce aux actions urgentes conduites par les forces armées de la République d'Azerbaïdjan, les forces armées arméniennes ont dû se retirer du territoire de notre pays», a déclaré le ministère azerbaïdjanais de la Défense dans un communiqué.
«Aucune arme n'a été utilisée par nos forces armées», a-t-il ajouté, parlant de «provocation» de l'Arménie.

Le gouvernement arménien a rejeté ces accusations, qu'il a qualifiées de «désinformation».

Lire aussi:

Genou à terre des joueurs de l’équipe de France: «Un signe de soumission idéologique»
Les États-Unis vont-ils utiliser la mer Noire comme prochaine zone de conflit contre la Russie?
Une sénatrice française appelle directement à l'ingérence en Algérie
Tags:
Arménie, Azerbaïdjan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook