International
URL courte
Par
5111
S'abonner

Les dirigeants de l'UE ont demandé jeudi une enquête sans interférence sur les origines de la pandémie de Covid-19, alors qu'une première enquête menée par l'Organisation mondiale de la santé a suscité de vives critiques.

L'étude conduite par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) en janvier et février s'est révélée «insuffisante et non concluante», a soutenu la mission américaine auprès de l'Onu à Genève dans un communiqué en mai, appelant à réaliser une deuxième enquête en temps voulu, transparente et fondée sur les preuves, y compris en Chine, où le virus a été identifié pour la première fois fin 2019.

«Les enquêteurs doivent avoir un accès complet à tout ce qui est nécessaire pour trouver l'origine de cette pandémie», a défendu jeudi la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, lors d'une conférence de presse à Bruxelles. «Le monde a le droit de savoir exactement ce qui s'est passé afin de pouvoir en tirer les leçons», a déclaré à son tour le président du Conseil européen, Charles Michel.

Un projet de communiqué en vue du sommet prévu le 15 juin entre l'Union européenne (UE) et les États-Unis, dont Reuters a pu consulter une copie, réclame «des progrès pour une étude transparente, fondée sur les preuves, menée par des experts sous l'égide de l'OMS et libre de toute interférence sur les origines du Covid-19».

Le Président américain Joe Biden a relaté en mai que les services de renseignement du pays se penchaient sur deux scénarios distincts, dont la possibilité d'un accident de laboratoire en Chine.

Le rapport de l'OMS publié fin mars indique que le virus a probablement été transmis des chauves-souris à l'homme via un animal intermédiaire. L'hypothèse d'un virus échappé d'un laboratoire est en revanche considérée comme «extrêmement improbable».

Lire aussi:

L'armée russe ouvre le feu pour stopper un destroyer britannique qui a violé sa frontière en mer Noire
Dupond-Moretti «n’a pas jugé utile de signaler» que les bulletins de la gauche étaient absents de son bureau de vote
Ex-ambassadeur de France à Moscou: «Joe Biden a très clairement compris le message du Président russe»
Tags:
Covid-19, Union européenne (UE)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook