International
URL courte
Par
0 33
S'abonner

Stellantis a ouvert jeudi les portes de sa nouvelle usine d'assemblage à Détroit, aux États-Unis, la première construite depuis 1991 à "Motor City", l'ancienne capitale mondiale de l'automobile.

Sur les chaînes de montage défilent les Grand Cherokee L de la marque Jeep, détenue par Fiat Chrysler avant que le constructeur italo-américain ne fusionne avec le groupe PSA pour former le quatrième constructeur automobile mondial en janvier dernier sous le nom de Stellantis.

Jusqu'à présent, les Grand Cherokee n'offraient que cinq places assises. Avec ce nouveau modèle qui peut embarquer sept passagers sur trois rangées de sièges, Jeep peut affronter des concurrents tels que l'Explorer de Ford Motor, le GMC Acadia de General Motors et des SUV plus grands de marques européennes et japonaises.

L'usine, qui a commencé à assembler des véhicules en mars, fonctionne maintenant en trois-huit, trois équipes se succédant chaque jour, a déclaré le directeur de l'usine, Michael Brieda.

Ce complexe, d'une valeur de 1,6 milliard de dollars (1,32 milliard d'euros) s'étend sur près de 180.000 m2, et devrait fournir 5.000 emplois dans une ville dévastée par le chômage.

Selon l'entreprise, environ 2.100 habitants de Detroit ont été embauchés.

Lire aussi:

Le refus de Biden de tenir une conférence de presse avec Poutine expliqué
Via leur loi sur les peuples autochtones, «les autorités ukrainiennes veulent torpiller la Russie»
Joe Biden perd le nord lors du sommet du G7 – vidéo
Tags:
usine, Detroit
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook