International
URL courte
Par
10325
S'abonner

Censé «mener des opérations de sécurité maritime» en mer Noire, un destroyer de l’US Navy y a pénétré ce 11 juin. Ceci intervient après que l’Ukraine a évoqué le soutien des USA pour son intégration à l’Otan. Une déclaration qui a pourtant été démentie par la partie américaine, parlant de malentendu.

Dans la matinée du 11 juin, l’US Navy a déclaré que le destroyer USS Laboon avait commencé son déplacement en mer Noire afin d’y «mener des opérations de sécurité dans la région». Ceci sur fond de croissance des activités militaires des pays de l’Otan dans cette zone, mais aussi dans le contexte des rumeurs quant au soutien présumé qu’accorderaient les États-Unis à l’intégration de l’Ukraine à l’Alliance.

«L’US Navy opère de manière routinière avec nos alliés et les partenaires de l’Otan dans la mer Noire», s’est félicité la 6ième Flotte.

Doté de deux rampes de lancement permettant de tirer jusqu’à 56 missiles de croisière et d’un système de combat Aegis, ce bâtiment de classe Arleigh Burke a été mis en service en 1995. Son équipage compte 337 personnes.

«Un plan d’action pour l’adhésion de l’Ukraine à l’Alliance»?

Le 7 juin, Joe Biden et Volodymyr Zelensky ont discuté par téléphone des plans de l’Ukraine pour adhérer à l’Otan.

«Le Président américain a souligné son soutien plein et entier à l’intégration euroatlantique de l’Ukraine et l’importance de fournir à l’État ukrainien un plan d’action pour l’adhésion à l’Alliance», a tout d’abord écrit la présidence ukrainienne.

Cependant, la Maison-Blanche a livré une autre version des faits:

«Les Ukrainiens ont mal interprété la déclaration et ont modifié l’enregistrement», a fait savoir la porte-parole du Conseil de sécurité nationale (NSC) au média Axios.

Suite à cette déclaration, le texte du communiqué ukrainien a été changé:

«Volodymyr Zelensky a souligné l’importance de fournir à l’État ukrainien un plan d’action pour l’adhésion à l’Alliance».

Quant à la présidence américaine, sa note mise en ligne ne met pas en avant l’adhésion de l’Ukraine à l’Otan mais le «partenariat stratégique» entre les Washington et Kiev, basé sur «les aspirations euroatlantiques» de ce pays.

«Monnaie d’échange et chair à canon»

Alors que l’Ukraine affiche depuis des années le souhait d’intégrer l’Alliance, plus de la moitié (52%) des Ukrainiens ne le souhaitaient pas, selon un sondage datant du 17 mai.

«Ceux qui s’y opposent comprennent qu’ils ne veulent pas se retrouver sur la ligne de tir. Ils ne veulent pas devenir monnaie d’échange et chair à canon. Qui plus est, ces gens sentent apparemment qu’ils font partie de notre civilisation commune», avait alors expliqué le Président russe, interrogé sur ces chiffres.

Lire aussi:

Paris: une femme heurtée par une trottinette électrique est dépouillée avant de mourir
Orage dans le Doubs: des grêlons géants brisent tout – photos
Rave party à Redon: la gendarmerie dénonce «une déferlante de violences à l’encontre des forces de l’ordre»
Tags:
Ukraine, US Navy, OTAN, mer Noire
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook