International
URL courte
Par
234138
S'abonner

La frontière entre l’Algérie et la Libye a été déclarée ce 19 juin zone militaire «où la circulation est interdite» par l’Armée nationale libyenne (ANL), a appris Sputnik par le biais d’un communiqué des forces du maréchal Khalifa Haftar.

L'Armée nationale libyenne d'Haftar proclame zone militaire la frontière entre la Libye et l'Algérie.

«Les forces armées ont fermé la frontière entre la Libye et l'Algérie et l'ont déclarée zone militaire où la circulation est interdite», selon un communiqué de l’Armée nationale libyenne (ANL) à la disposition de Sputnik.

Une source informée a précisé à notre correspondant que l’ANL contrôlait actuellement un seul des trois postes-frontières, celui qui est situé dans le sud-ouest du pays, près de la ville de Ghat.

Situation en Libye

Depuis le renversement et l'assassinat du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye est divisée. Ces dernières années, le pays connaît une confrontation entre le gouvernement siégeant à Tripoli, dans l'ouest du pays, et les autorités de l'est de la Libye, soutenues par l'ANL sous le commandement du maréchal Khalifa Haftar.

Le Forum de dialogue politique libyen, sous les auspices des Nations unies, a élu, début février à Genève, un exécutif de transition qui dirigera le pays jusqu'aux élections présidentielle et législatives prévues pour le 24 décembre.

Mohammed el-Menfi, ancien ambassadeur du GNA en Grèce, a été élu nouveau Président du Conseil présidentiel, et Abdelhamid Dbeibah, homme politique et d'affaires libyen, a pris la tête du gouvernement.

Lire aussi:

Un mort et un autre en réanimation: en Occitanie, le vaccin Pfizer accusé de tuer «des jeunes en pleine forme»
Un journaliste qui met en doute l’efficacité du vaccin face «au nouveau variant» interrompu en direct - vidéo
Avant de vacciner une ministre, Olivier Véran fait une gaffe et se lance dans l’autodérision – vidéo
Vladimir Poutine «a un vrai problème»? Le Kremlin répond à Joe Biden
Tags:
Khalifa Haftar, Algérie, Libye
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook