International
URL courte
Par
1111
S'abonner

Le mâle et la femelle rescapés sont actuellement guidés en direction des collines boisées de la ville côtière de Teknaf, selon les autorités bangladaises.

Le couple de pachydermes y était arrivé samedi en traversant la rivière Naf, frontière naturelle entre le Bangladesh et la Birmanie. Des centaines d'habitants, "intimidés" par leur présence, les ont alors chassés en direction de la plage dépourvue de toute verdure où les animaux ont passé quatre jours à errer sans s'alimenter, a raconté à la presse, Fazlul Haque, conseiller municipal de Teknaf.

La présence des éléphants sauvages est redoutée dans les villages de la région. «Nous avons fait l'amère expérience de perdre des récoltes et même des vies à cause d'éléphants qui peuvent devenir très agressifs», indique Jahid Hossain, un villageois.

Rendu nerveux par des milliers de gens venus les observer sur la plage, le couple a fini par se réfugier dans les eaux peu profondes du golfe du Bengale. Les pachydermes s'y sont épuisés pendant des heures jusqu'à ce que des pêcheurs, à bord de bateaux, parviennent au moyen de cordes à les ramener sur le rivage, selon les autorités.

Le Département des forêts a fait état de la mort inexpliquée d'au moins sept éléphants sauvages d'Asie dans la région depuis l'an dernier.

Lire aussi:

Quelle forme pourrait prendre une «guerre mondiale» déclenchée par les États-Unis et la Chine?
Les vaccins à ARN messager modifient notre code génétique? La crainte des anti-vaccins passée au crible
Lassé du bâton occidental, le Liban se tourne vers la carotte de Téhéran, Moscou et Pékin
«Scénario cauchemardesque»: une infection fongique indestructible prolifère aux USA
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook