International
URL courte
Par
0 24
S'abonner

La Grande-Bretagne a annoncé vendredi avoir reçu plus de 6 millions de demandes dans le cadre de son programme de régularisation pour les ressortissants de l'Union européenne avant la date-limite du 30 juin, dont plus de 400.000 le mois dernier.

Après sa sortie de l'UE, la Grande-Bretagne a mis en place un nouveau système de demandes de titres de séjour. Les citoyens de l'UE qui peuvent prouver qu'ils résidaient en Grande-Bretagne avant le 31 décembre 2020 conserveront le droit de travailler, d'étudier et d'accéder aux prestations sociales.

Les données montrent que 6,02 millions de demandes ont été reçues au 30 juin, dont 5,45 millions finalisées.

"Je suis ravie que nous ayons garanti les droits de tant de citoyens européens - nos amis, nos voisins et les membres de notre famille", a déclaré la ministre de l'Intérieur Priti Patel.

Parmi ces demandes, 4% ont été refusées, annulées ou invalidées. Les autres ont reçu le statut de "résident établi" ou "pré-établi", qui pourront solliciter le statut de résident établi après une période de cinq ans.

Le nombre de personnes qui n'ont pas déposé leur dossier à temps reste incertain, tout comme les détails complets sur la manière dont le gouvernement traitera leur cas.

Les citoyens recevront un préavis de 28 jours s'ils ne demandent pas le statut de résident permanent, et passé ce délai, ils ne pourront plus travailler ni bénéficier d'avantages sociaux.

Le gouvernement a cependant déclaré à plusieurs reprises qu'il s'efforcerait d'accorder le statut de résident plutôt que de chercher des raisons de le refuser aux citoyens de l'UE, et a ajouté qu'il ne fallait pas considérer le préavis de 28 jours comme une menace d'expulsion.

Lire aussi:

Un séisme de magnitude 8,2 frappe l’Alaska, un risque de tsunami
La Martinique de nouveau confinée
Pfizer explique comment augmenter la protection contre le variant Delta
Tags:
Royaume-Uni, Union européenne (UE)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook