International
URL courte
Par
153
S'abonner

Le siège d'Energias de Portugal (EDP), premier groupe énergétique portugais, a été perquisitionné dans le cadre d'une enquête pour fraude fiscale présumée liée à la cession de six centrales hydroélectriques au français Engie, a déclaré la société mardi.

En décembre 2019, EDP a cédé six centrales hydroélectriques dans le bassin du Douro à un consortium international dirigé par Engie pour 2,2 milliards d'euros. Le processus de vente a été conclu un an plus tard.

Des parlementaires de l'opposition portugaise accusent EDP d'avoir orchestré un montage financier pour échapper à quelque 100 millions d'euros de taxes liées à cette opération.

"EDP coopère pleinement avec les autorités et reste convaincu que l'opération de vente est conforme à toutes les exigences légales", a déclaré un porte-parole de la société.

Contacté, Engie n'avait pour l'heure pas répondu à une demande de commentaire.

Lire aussi:

L'efficacité du vaccin de Pfizer est tombée à 39% face au variant Delta, constate Israël
Le gouvernement fait revoter les députés en pleine nuit pour imposer le pass sanitaire à l’hôpital
Un système de DCA russe détruit l’ensemble des missiles israéliens ayant visé une ville syrienne
Tags:
énergie, Portugal
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook