International
URL courte
Par
0 110
S'abonner

La banque centrale chinoise a annoncé jeudi que les mesures anti-monopoles imposées à Ant Group, filiale d'Alibaba , seraient également étendues à d'autres sociétés de services de paiement.

Le groupe chinois de commerce électronique, sous la pression des autorités, a récemment renoncé à introduire en Bourse sa "fintech" valorisée 37 milliards de dollars (31,5 milliards d'euros). Ant Group s'est également vu imposer une restructuration radicale pour se transformer en holding financière et couper les ponts avec son application de paiement Alipay et d'autres activités du groupe.

"Le comportement monopolistique n'existe pas seulement dans le groupe Ant, mais aussi dans d'autres institutions", a déclaré Fan Yifei, vice-gouverneur de la Banque populaire de Chine (PBOC), lors d'une conférence de presse à Pékin.

Les mesures contre d'autres fintech seront dévoilées bientôt, a-t-il ajouté sans plus de précisions.

Lire aussi:

La France constate une forte baisse du nombre de nouveaux cas quotidiens de Covid-19
Troisième dose de vaccin: «Cela fait partie du plan de développement économique et actionnarial des labos»
Les restaurateurs demandent le maintien des aides «tant qu’il y aura le pass sanitaire»
Tags:
Chine, Banque de Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook