International
URL courte
Par
Assassinat du Président haïtien (17)
14627
S'abonner

Selon le chef de la police haïtienne un certain Christian Emmanuel Sanon, âgé de 63 ans, était arrivé début juin à Haïti à bord d'un avion privé, accompagné d'un personnel de sécurité. L’homme avait été en contact avec deux autres «auteurs intellectuels» de l'assassinat.

La police haïtienne a annoncé le 11 juillet avoir arrêté l'un des cerveaux présumés de l'assassinat du Président Jovenel Moïse, un ressortissant haïtien que les autorités accusent d'avoir recruté des mercenaires dans le but de chasser Moïse du pouvoir et de prendre la place de ce dernier.

Le chef de la police a déclaré que le suspect, Christian Emmanuel Sanon, âgé de 63 ans, était arrivé début juin à Haïti à bord d'un avion privé, accompagné d'un personnel de sécurité, avec l'objectif d'accéder à la présidence.

S'exprimant lors d'une conférence de presse, il a indiqué que les motivations de Christian Emmanuel Sanon étaient politiques et que l'homme avait été en contact avec deux autres «auteurs intellectuels» de l'assassinat.

«La mission de ces assaillants était initialement de garantir la sécurité d'Emmanuel Sanon, mais par la suite la mission a changé», a dit Leon Charles.

Depuis l'assassinat du chef de l'État, qui a amplifié la crise dans laquelle est plongé le pays des Caraïbes, la police haïtienne a arrêté 18 ressortissants colombiens et trois americano-haïtiens, a indiqué le chef de la police. Cinq autres ressortissants colombiens sont en fuite, a-t-il ajouté, et trois autres ont été tués.

Selon une personne au fait de la question et le Miami Herald, les assassins présumés ont dit aux enquêteurs qu'ils s'étaient rendus dans la résidence privée de Jovenel Moïse pour l'arrêter, pas pour le tuer.

Dossier:
Assassinat du Président haïtien (17)

Lire aussi:

«Une menace pour la démocratie»: Emmanuel Macron s’insurge contre les anti-pass sanitaire
Didier Raoult propose de se mettre de la vaseline dans le nez pour contrer le Covid-19
«Pète-lui la gueule!»: Mélenchon craque complètement face à un passant – vidéo
Après avoir grimé Macron en Hitler, l’afficheur polémique varois récidive avec une autre caricature
Tags:
Haïti, Jovenel Moïse, meurtre
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook