International
URL courte
Par
4132
S'abonner

Le commandant des troupes américaines en Afghanistan, le général Austin Miller, va quitter ses fonctions ce lundi, ont annoncé des responsables américains, mettant ainsi fin symboliquement au plus long conflit extérieur des États-Unis alors que les taliban* poursuivent leur offensive dans le pays.

Une cérémonie est prévue à Kaboul pour marquer la fin officielle de la mission des États-Unis en Afghanistan, dont la date butoir a été fixée au 31 août par le Président Joe Biden.

Si cette cérémonie devrait être empreinte d'émotion pour les militaires américains ayant combattu en Afghanistan pendant près de 20 ans, le sentiment devrait être plus mitigé pour le gouvernement afghan, les taliban* contrôlant désormais une grande partie de l'Afghanistan.

Le général Kenneth McKenzie, dont le commandement central basé en Floride supervise les forces américaines dans des zones de conflits comme l'Afghanistan, l'Irak et la Syrie, s'est rendu à Kaboul pour rassurer les forces de sécurité afghanes et leur garantir que les États-Unis continueraient de les aider.

Lundi, des combattants taliban* ont encerclé la ville de Ghazni, dans le centre de l'Afghanistan.

«La situation dans la ville de Ghazni est très critique [...] les taliban* utilisent les logements des civils comme cachettes et tirent sur les ANDSF [Forces nationales de défense et de sécurité afghanes, ndlr], ce qui rend [...] très difficile une riposte», a déclaré Hassan Rezayi, membre du conseil de Ghazni.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Quatre personnes blessées par balles à Berlin, une opération policière en cours, selon les médias locaux
Les nombres de décès quotidiens dus au Covid et de malades en réanimation grimpent en France
La police allemande patrouille à La Rochelle aux côtés de la gendarmerie – photo
Tags:
Afghanistan, Taliban
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook