International
URL courte
Par
3280
S'abonner

La Hongrie a annoncé mercredi prévoir un référendum en matière de protection de l'enfance après le vote d'une loi controversée interdisant la promotion de l'homosexualité et d'identités de genre différentes qui a conduit l'Union européenne à ouvrir une procédure d'infraction à l'encontre de Budapest.

Pour le Premier ministre hongrois, Viktor Orban, la Commission européenne a abusé de son pouvoir en contestant la loi hongroise, jugée par ses détracteurs comme anti-LGBT, alors qu'elle vise, selon lui, seulement à protéger les enfants et leur éducation.

"L'avenir de nos enfants est en jeu, nous ne pouvons donc pas céder du terrain sur ce problème", assure le chef du gouvernement hongrois dans une vidéo diffusée sur Facebook.

La Commission européenne n'a fait aucun commentaire pour le moment sur le projet de référendum hongrois.

Dans le cadre de ce référendum, les Hongrois pourraient dire s'ils acceptent ou non la tenue d'ateliers d'orientation sexuelle dans les écoles sans leur consentement. Ils pourraient aussi exprimer leur opinion sur la promotion des procédures de changement de sexe auprès des enfants.

En amont des élections d'avril prochain, Viktor Orban, au pouvoir depuis 2010, se montre de plus en plus radical sur les grands sujets de société, disant mener un combat pour protéger les valeurs chrétiennes traditionnelles des excès du libéralisme occidental.

Lire aussi:

Le Conseil constitutionnel valide l'extension du pass sanitaire mais censure l'isolement obligatoire
Un ministre assure que l’État prendra en compte les «remarques» du Conseil constitutionnel, pourtant obligatoires
Le fils du chah d'Iran exhorte l'Occident à donner le coup de grâce à la République islamique
Tags:
Hongrie, référendum
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook