International
URL courte
Par
0 50
S'abonner

Les prix du pétrole étaient en léger repli vendredi mais s'appréciaient sur l'ensemble de la semaine, aidés par la petite santé du dollar et des stocks de brut qui se réduisent.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre, dont c'est le dernier jour de cotation, valait 75,88 dollars à Londres, en repli de 0,22% par rapport à la clôture de la veille.

A New York, le baril américain de WTI pour le même mois lâchait 0,31% à 73,39 dollars.

Les cours avaient en effet lourdement chuté après la réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés via l'accord Opep+ le 18 juillet, le cartel de producteurs actant d'ouvrir un peu plus les robinets d'or noir à compter du mois prochain.

La baisse du dollar face aux autres grandes monnaies depuis la fin de la réunion de la Banque centrale américaine (Fed) mercredi, qui a maintenu, sans surprise, son ton accommodant, soutenait par ailleurs les cours du brut, libellés en billet vert.

Lire aussi:

Sous-marins: «trahison» pour le ministère des Armées, mais pas de «catastrophe industrielle» pour Le Maire
Sous-marins australiens: la Russie tourne la France en dérision en rappelant les Mistral
Macron évoque la possibilité de «lever le pass» dans certains territoires
Tags:
Europe, pétrole
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook