International
URL courte
Par
Offensive des talibans après le retrait US d’Afghanistan (86)
81829
S'abonner

L'ambassade des États-Unis à Kaboul a ordonné au personnel de détruire tous les objets «qui pourraient être détournés à des fins de propagande», selon une information de CNN. Cette nouvelle intervient sur fond de marche des talibans* en direction de la capitale afghane, tandis que les forces internationales se retirent du pays.

Alors que les États-Unis sont en train de retirer leurs troupes d’Afghanistan et que les talibans* continuent leur marche en direction de la capitale du pays, la chaîne américaine CNN a informé que les autorités américaines avaient ordonné à la direction de l’ambassade à Kaboul de détruire tous les documents secrets qui pourraient être dangereux s’ils tombent entre les mains des islamistes.

«Veuillez également inclure les objets avec des logos d'ambassade ou d'agence, des drapeaux américains, ou des objets qui pourraient être détournés à des fins de propagande», ordonne la note.

Qui plus est, le média a précisé que sa source diplomatique qui est derrière cette information estime que la capitale afghane pourrait être assiégée pendant une semaine. Néanmoins, il a tenu à préciser que cela ne signifie pas qu’ils pourraient rentrer dans Kaboul.

Le département d'État a expliqué que cela faisait partie de la procédure standard appliquée pour réduire au minimum la présence des États-Unis, ajoute CNN.

L’évacuation est «inévitable»

En outre, Politico a écrit, en se référant à des sources au Commandement central des États-Unis (CENTCOM), que les militaires estiment que l’évacuation complète de l’ambassade américaine à Kaboul est «inévitable».

Toutefois, ce jeudi, le porte-parole du département d'État américain, Ned Price, a précisé devant les journalistes que les troupes américaines seraient déployées à l'aéroport international de Kaboul pour aider au retrait du personnel de l'ambassade. Pourtant, il a répété plusieurs fois lors du point de presse que l’ambassade continuera sa mission et sera ouverte.

«L'ambassade reste ouverte et nous prévoyons de poursuivre notre travail diplomatique en Afghanistan. Les États-Unis continueront d'appuyer les services consulaires, ce qui comprend le traitement et le fonctionnement du Programme spécial de visas d'immigrant, et continueront leur travail diplomatique avec le gouvernement afghan et le peuple afghan. En outre, nous continuerons de nous concentrer sur la lutte contre le terrorisme», a insisté Ned Price.

Plus tôt dans la journée ce 14 août, des troupes américaines ont atterri à Kaboul pour procéder à l'évacuation du personnel diplomatique et de civils dans la capitale afghane, avait indiqué un responsable américain à Reuters.

Le porte-parole du Pentagone, John Kirby, a déclaré ce vendredi qu'à ce stade le département de la Défense n’estime pas que Kaboul se trouve «dans un environnement de menace imminente», mais il a reconnu que les talibans* semblent essayer d'isoler Kaboul.

Les talibans* se rapprochent de la capitale afghane

Les talibans* ont annoncé dans la nuit de jeudi à vendredi avoir pris le contrôle de Kandahar, la deuxième ville d'Afghanistan. Dans la province voisine du Helmand, les talibans* se sont emparés de la capitale Lashkar Gah.

Le Président afghan Ashraf Ghani a affirmé ce samedi lors d’une allocution télévisée qu’il prévoyait de mobiliser toutes les forces de sécurité et de défense. En même temps, les talibans* se rapprochent de Kaboul après avoir pris le contrôle de la ville de Pol-é Alam, à 70 kilomètres de la capitale afghane.

En renfonçant leur présence en même temps que les États-Unis retirent leurs troupes d’Afghanistan, les talibans* ont réussi à prendre le contrôle de plus de 70% du territoire en deux semaines.

Le retrait des USA d’Afghanistan

Le 14 avril, Joe Biden avait annoncé mettre un terme d’ici fin août à la présence américaine en Afghanistan, l’opération militaire la plus longue de l’histoire des États-Unis.

Le 31 août est la date à laquelle l'administration s’est engagée à retirer l’essentiel de ses forces armées d’Afghanistan.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Dossier:
Offensive des talibans après le retrait US d’Afghanistan (86)

Lire aussi:

Pas si brouillés? Mélenchon était bien présent aux cinquante ans d’Éric Zemmour
Macron demande pardon aux harkis, il est interrompu en plein discours - vidéo
«Le Pr Raoult est responsable de milliers de décès évitables dans les pays francophones», selon un microbiologiste belge
Tags:
Taliban, États-Unis, politique, guerre, armée, défense
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook