International
URL courte
Par
114
S'abonner

L'ONU a décidé de relocaliser temporairement au Kazakhstan une partie de son personnel international travaillant en Afghanistan dans le cadre de son "adaptation à la situation sécuritaire" dans le pays après la prise du pouvoir par les talibans*.

"Une partie du personnel de l’ONU se rend aujourd’hui de Kaboul à Almaty au Kazakhstan d’où ils poursuivront leur travail à distance", a indiqué mercredi le porte-parole de l'organisation internationale à New York, Stéphane Dujarric.

Il a ajouté que l’ONU "remercie le Gouvernement du Kazakhstan qui a accepté d’héberger un bureau temporaire de la Mission d’assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA)".

"Cette présence à distance fournira un soutien étroit au travail continu de la famille des Nations Unies sur le terrain en Afghanistan. Il s’agit d’une mesure temporaire destinée à permettre à l’ONU de continuer à fournir une assistance au peuple afghan avec un minimum de perturbations, tout en réduisant les risques pour son personnel", a précisé le porte-parole de l'ONU qui a ajouté que "comme le Secrétaire général l’a dit au Conseil de sécurité le 16 août, la présence des Nations Unies en Afghanistan s’adaptera à la situation sécuritaire".
"A la lumière des contraintes sécuritaires et autres à Kaboul et dans d’autres régions du pays à l’heure actuelle, il a été décidé de déplacer une partie du personnel de l’ONU hors du pays. Le personnel retournera en Afghanistan si les conditions le permettent", a-t-il dit.

L’ONU s’est engagée à rester et à apporter son soutien au peuple afghan au moment où il en a besoin. La majorité du personnel humanitaire reste en Afghanistan, fournissant une assistance vitale à des millions de personnes dans le besoin, assure-t-on.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

La maison d’édition Nawa bientôt dissoute par Gérald Darmanin
La France rappelle ses ambassadeurs à Washington et Canberra pour consultations
Zemmour détourné en Zob: une présentatrice de France Inter se moque et provoque un tollé
Tags:
ONU, Afghanistan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook