Interviews
URL courte
Par
Pavlenski publie des vidéos X de Benjamin Griveaux (50)
22405
S'abonner

Suite à la diffusion d’une vidéo intime, le candidat LREM à la Mairie de Paris, Benjamin Griveaux, s’est retiré de la course aux Municipales. Quelles conséquences pour le scrutin dans la capitale? Sputnik a recueilli la réaction de Serge Federbusch, candidat soutenu par le Rassemblement national.

Hommes politiques et médias condamnent de concert, ce 14 février, la diffusion illégale et l’utilisation politique d’une vidéo à caractère sexuel, que semble impliquer Benjamin Griveaux. Le prétendant LREM a retiré dans la matinée sa candidature à la Mairie de Paris. Cédric Villani a dénoncé une «attaque indigne» sur Twitter, représentant «une menace grave pour notre démocratie». L’édile sortant de Paris, Anne Hidalgo, a appelé au «respect de la vie privée», tandis que la candidate LR, Rachida Dati, a estimé que «les Parisiens méritent une campagne apaisée et digne».

Le premier tour des élections municipales a lieu le 15 mars. Ce coup de théâtre politique peut-il avoir une incidence sur le résultat final à Paris? Auteur d’une campagne peu réussie, le candidat officiel d’En Marche se situait en troisième position des intentions de vote, à 16% selon un sondage publié par Le Figaro à la fin du mois de janvier. Sputnik a interrogé un autre candidat à Paris, Serge Federbusch, soutenu notamment par le Rassemblement national, qui exprime une position plus iconoclaste.

Sputnik France: Selon vous, le retrait de la candidature de Benjamin Griveaux à la Mairie de Paris était-il indispensable?

Serge Federbusch: «Sa position était intenable. Ce qui est toujours fâcheux, c’est que ce sont toujours les donneurs de leçon, pétris de grandes considérations morales qui sont frappés par ce genre de choses. Ce qui me choque le plus dans cette histoire, c’est que le fait que Christophe Girard, adjoint d’Anne Hidalgo et candidat à la mairie dans le XVIIIe, visiblement très impliqué dans l’affaire Matzneff, puisqu’il a largement été évoqué pour le soutien matériel et financier qu’il lui a apporté, le fait de l’avoir aidé à obtenir des aides de l’État, etc. s’accroche à sa candidature à l’élection. C’est ça le plus choquant. Nous, on va réclamer la démission de Christophe Girard, qui reste dans la course. C’est beaucoup plus grave que les histoires de masturbation de Griveaux.»

Sputnik France: La diffusion illégale de cette vidéo à caractère sexuel vous inquiète-t-elle pour l’état de la vie politique en France? Tous les coups sont-ils désormais permis?

Serge Federbusch: «Cette élection municipale est devenue une élection de destruction massive. Un phénomène qui est en train de frapper tout le monde. Ce n’est pas un bon signe, il y a une forme de déliquescence.»

Sputnik France: Quelles conséquences peut avoir sur l’élection à la Mairie de Paris ce retrait de la candidature de Benjamin Griveaux? 

Serge Federbusch: «Je pense que la République en Marche est à la dérive. Ils vont avoir du mal à s’en remettre. Je ne sais pas à qui ça va profiter. Peut-être un peu à Cédric Villani, un peu à Rachida Dati, je ne sais pas, mais ça ne profitera pas à grand-monde, en réalité. Parce que c’est une situation assez détestable. Les électeurs de Griveaux ne sont généralement pas mes électeurs. Je préfère ne pas spéculer sur le malheur des autres. Je propose des solutions aux Parisiens, c’est tout.»

Dossier:
Pavlenski publie des vidéos X de Benjamin Griveaux (50)

Lire aussi:

Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Ce célèbre Français a perdu près de 5 milliards de dollars en 24h à cause du coronavirus
Les photos d’un chat-garou affolent la toile - photos
Tags:
Anne Hidalgo, Emmanuel Macron, Piotr Pavlenski, Benjamin Griveaux
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook