Ecoutez Radio Sputnik
    Drogue

    Trafic de drogue: Rabat pourrait créer des unités d’élite pour sécuriser ses côtes

    © AP Photo / Alexandre Meneghini
    Maghreb
    URL courte
    Par
    2102
    S'abonner

    Comme contre mesure à la recrudescence d’attaques armées de la part des trafiquants de drogue contre les forces de l’ordre marocaines, en particulier au large des côtes nord du pays, Rabat a décidé de mettre sur pied des forces spéciales de gendarmerie pour venir à bout de cette dérive, selon le journal Al Massae.

    Afin de lutter efficacement contre le trafic de drogue, le Maroc a décidé de créer des unités d'élite spéciales de gendarmerie nationale, selon le journal local arabophone Al Massae. Ces unités seront déployées dans le nord du pays, notamment sur les côtes, selon la même source.

    Selon le quotidien, les tentatives à répétition des trafiquants de rejoindre l'Espagne par mer ont motivé la décision des autorités sécuritaires du royaume chérifien de créer ces unités d'élite. Le journal a indiqué que ces trafiquants n'hésitent même plus à utiliser leurs armes contre les forces de l'ordre.

    À titre d'exemple, Al Massae relate un incident qui a eu lieu la semaine dernière. Selon le média, lors d'une opération d'interception d'une cargaison de stupéfiants menée par les forces de l'ordre marocaines, un baron de la drogue a tiré sur les gendarmes pour permettre à ses neuf bateaux de pouvoir accoster en Espagne. Les gendarmes ont dû utiliser de gros moyens, dont des hélicoptères de dernière génération munis de caméras de haute résolution pour arrêter le contrebandier, selon la même source qui ne précise pas s'il a été appréhendé ou non.

    Dans le sillage du démantèlement, en décembre 2018, au Maroc, d'un réseau criminel transnational de trafic de cocaïne, le Bureau central d'investigation judiciaire (BCIJ) a annoncé la découverte d'un projet de construction de piste d'atterrissage. Cette dernière était destinée à être utilisée dans les opérations d'acheminement de la cocaïne d'Amérique latine vers l'Europe, en transitant par le territoire marocain.

    Le communiqué ajoute que la perquisition menée par les forces d'intervention du BCIJ «[…] s'est soldée par la saisie d'équipements et de matériels en relation avec les voies aériennes de trafic international de cocaïne».

    Le BCIJ a saisi 1.004 kilogrammes de cocaïne lors du démantèlement du réseau international de trafic de drogue cité ci-dessus.

    Tags:
    unités spéciales, trafic de drogue, Bureau central d'investigation judiciaire (BCIJ) du Maroc, Maroc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik