Ecoutez Radio Sputnik
     Tunis

    Tunisie: un commandant de police tué à coups de couteaux devant un tribunal

    © AFP 2019 LIONEL BONAVENTURE
    Maghreb
    URL courte
    318
    S'abonner

    Un commandant de police a été tué ce lundi 23 septembre de plusieurs coups de couteau devant la Cour d’appel de la ville de Bizerte, dans le nord de la Tunisie, rapporte un communiqué du ministère de l’Intérieur. L’assassin a été arrêté et une enquête a été ouverte, selon la même source.

    Dans un communiqué publié sur son site officiel, le ministère tunisien de l’Intérieur annonce qu’un commandant de police a été mortellement poignardé lundi 23 septembre devant la Cour d’appel de Bizerte, dans le nord de la Tunisie.

    La victime est le commandant Fawzi al-Hoemli, responsable depuis deux ans du plan de sécurité auprès de la Cour d’appel de Bizerte, indique le communiqué, précisant que le tueur a été arrêté par la police.

    Une enquête est actuellement conduite par le pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme pour déterminer les circonstances de ce drame, poursuit la même source.

    Reconduction de l’état d’urgence

    Dans un communiqué paru le 31 août dans le Journal officiel de la République, le Président tunisien par intérim Mohamed Ennaceur annonce la signature d’un décret prolongeant l’état d’urgence jusqu’au 31 décembre 2019, qui est en vigueur depuis l’attentat contre la garde présidentielle le 24 novembre 2015, à Tunis. 12 agents ont été tués dans l’attaque revendiquée par Daech*.

    En mars et juin 2015, deux autres attentats revendiqués par le groupe terroriste ont eu lieu, respectivement au musée du Bardo à Tunis et sur une plage et dans un hôtel de Sousse, dans lesquels 60 personnes, dont 59 touristes étrangers, ont trouvé la mort.

    En juillet 2019, trois semaines après un double attentat suicide contre la police à Tunis qui a fait deux morts, un policier et un civil, Daech* a appelé dans une vidéo à de nouvelles attaques dans le pays.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Tags:
    assassinats ciblés, meurtre, Tunisie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik