Maghreb
URL courte
81631
S'abonner

La police nationale marocaine a rapidement réagi à la diffusion d’une vidéo violente montrant deux filles «ivres» projetées en avant par une voiture suite à une dispute avec le chauffeur, rapporte la presse locale, qui précise que les trois personnes ont été identifiées et arrêtées.

La diffusion sur les réseaux sociaux d’une vidéo qui montre une violente altercation entre deux filles et le conducteur d’une voiture dans la ville de Khouribga, dans le nord-ouest du Maroc, a mis la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) en alerte. En effet, la DGSN a tout de suite lancé une enquête pour déterminer les circonstances de l’incident, rapporte le site d’information arabophone Hespress.

Les faits remontent à la nuit du 23 septembre. La vidéo montre un homme s’en prendre à deux filles. Puis le ton monte. Alors que l’une des deux jeunes filles est assise sur le capot de la voiture, le chauffeur furieux monte dans son véhicule quand la deuxième s’accroche à la carrosserie. L’homme démarre à toute allure avant de freiner. Toutes les deux se retrouvent projetées vers l’avant.

Les premiers éléments de l’enquête menée par la police de Khouribga attestent que les deux filles étaient ivres et que le chauffeur du véhicule a eu un comportement violent, selon la même source.

Les enquêteurs ont également précisé que les trois personnes s’étaient disputées suite à un «un différend sur la priorité de la circulation», avant que l’altercation ne se transforme en un déluge d’insultes et de violence, précise le journal.

Les forces de l’ordre ont interpellé les trois personnes après leur identification et les ont déférés devant le parquet du tribunal de première instance de la ville de Khouribga.

Lire aussi:

Une rixe d’une rare violence filmée en pleine rue à Fleury-Mérogis – vidéo
Après le Covid-19, la Chine voit ressurgir un virus mortel transmis par les tiques
Une «cause extérieure»: le capitaine qui a transporté le nitrate d'ammonium parti en fumée à Beyrouth s’exprime
Tags:
accident de la route, accident mortel, accident, Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) marocaine, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook