Maghreb
URL courte
1228
S'abonner

Une vidéo devenue virale ces derniers jours montre une Tunisienne se faire agresser par un homme armé d’un couteau. Dans un témoignage publié sur Facebook, la victime confirme l’agression et précise qu’elle a eu lieu il y a deux ans. Elle ajoute qu’elle a attaqué son agresseur en justice et nie toute «balafre» sur son visage.

Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux en Tunisie montre une jeune femme le visage ensanglanté après s’être fait agressée par un homme armé d’un couteau qui se tient debout à côté d’elle. Dans un autre enregistrement publié mardi 26 novembre sur le compte Facebook de l’organisation Sûreté des jeunes tunisiens (SUJET), la jeune femme affirme que la vidéo date de deux ans et que les informations qui ont accompagné sa diffusion concernant une supposée «balafre» sur son visage sont également fausses. Par ailleurs, elle précise qu’elle a poursuivi en justice son agresseur.

«Regardez mon visage, où est-ce que vous voyez une balafre», interroge-t-elle, avant d’ajouter «mon visage est sain et sauf».

L’intéressé s’étonne également de l’intention de ceux qui ont publié cette vidéo.

«Je suis une femme mariée avec une vie de famille paisible, pourquoi tant de haine? Pourquoi toutes ces insultes et pour quel but vous faites tout ça?», fustige-t-elle. Puis elle annonce qu’elle a pris la décision d’attaquer en justice celui ou celle qui a publié la vidéo.

Enfin, la jeune maman assure qu’elle a bien été agressée il y a deux ans et qu’elle a porté plainte contre l’agresseur qui apparaît dans la vidéo, «mais malheureusement la justice n’avait donné suite».

Lire aussi:

L’Allemagne réagit aux menaces US contre le gazoduc Nord Stream 2
Trump menace de «fermer» les réseaux sociaux après le signalement de ses tweets
Alain Finkielkraut s’attaque à son tour à Didier Raoult
Tags:
droits des femmes, sexisme, agression, Tunisie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook