Moyen-Orient
URL courte
Par
33544
S'abonner

Le Pentagone a fait savoir mardi que pas moins de 3.000 bombes intelligentes de type GBU-39 pourraient être vendues à l’Arabie saoudite dans le cadre d’un accord pour un montant de 290 milliards de dollars avant le départ de Trump de la Maison-Blanche, rapporte Reuters.

Près de trois semaines avant l’investiture de Joe Biden dans ses fonctions de Président des États-Unis, le Pentagone a annoncé mardi 29 décembre dans un communiqué la possible vente de milliers de bombes intelligentes à l’Arabie saoudite pour un montant de près de 300 milliards de dollars, indique Reuters.

«Le département d'État a approuvé la vente potentielle de 3.000 bombes à guidage de précision à l'Arabie saoudite dans le cadre d'un accord d’un montant de 290 milliards de dollars», informe la note du Pentagone.

Et d’ajouter que les armes proposées «vont améliorer la capacité de l'Arabie saoudite à faire face aux menaces actuelles et futures en augmentant ses stocks de munitions air-sol de précision à longue portée».

De quelle arme s’agit-il?

Selon le communiqué du Pentagone, «le lot est constitué notamment de bombes de petit diamètre de type GBU-39». L’accord prévoit également la vente «de conteneurs, de matériel de soutien, de pièces de rechange, en plus d’un soutien technique».

Les GBU-39 sont des bombes de 110 kilogrammes en service depuis 2006 dans l’Armée de l’air américaine. Une version de la GBU-39 est équipée d'une centrale de navigation par inertie couplée à un GPS pour attaquer des cibles fixes ou mobiles, comme des dépôts de carburant, des blindés et des abris bétonnés.

Le Pentagone, qui a notifié au Congrès l’éventualité de la vente de ces bombes de précision à Riyad, n’a pas précisé si un contrat avait été signé ou si des négociations entre les deux parties étaient en cours, informe Reuters.

Le Président élu Joe Biden s'est engagé à arrêter les ventes d'armes à l'Arabie saoudite, le plus gros acheteur d'armes américaines du Moyen-Orient, dans le but de faire pression sur Riyad pour qu'il mette fin à la guerre au Yémen qui a provoqué une grave crise humanitaire.

Lire aussi:

«Le dernier rempart de la paix civile est en train de céder», s’inquiète Philippe de Villiers
Nuit de chaos à Argenteuil, des policiers visés par des tirs de mortiers - vidéos
Les drogués du Nord de Paris sont désormais «gardés» dans un parc qui a coûté plus de 13 millions d’euros
Tags:
contrat, armes, Pentagone, Arabie Saoudite
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook