Moyen-Orient
URL courte
Par
8259
S'abonner

Suite à une nouvelle nuit de tensions à Jérusalem et l’une des plus importantes escalades de ces derniers mois à la lisière entre la bande de Gaza et Israël, le coordinateur spécial de l’Onu pour le processus de paix a fait part de sa préoccupation. Netanyahou a pour sa part appelé au respect de l’ordre public dans la ville sainte.

Après plusieurs nuits de tensions à Jérusalem, la situation dans la zone du conflit palestino-israélien a connu au cours de ces deux derniers jours une flambée de violents heurts dans la ville sainte et un pilonnage nourri en provenance de la bande de Gaza auxquels Tsahal a riposté en frappant des cibles du Hamas. Face à cette brusque montée des tensions, les Nations unies ont exprimé leur inquiétude.

Tor Wennesland, coordinateur spécial de l’Onu pour le processus de paix au Proche-Orient, a ainsi fait part de sa préoccupation par l’escalade de violences à la frontière avec la bande de Gaza et dans Jérusalem-Est, appelant à la retenue.

«Je suis préoccupé par la récente escalade à Jérusalem et dans la zone de la bande de Gaza», ponctue-t-il dans un communiqué, dont Sputnik a pris connaissance.

Et de souligner que les provocations à Jérusalem doivent cesser et que les pilonnages chaotiques des agglomérations israéliennes violent le droit international et doivent également prendre fin sans délai.

«Retenue maximale»

Exhortant les parties à faire preuve de «retenue maximale et à éviter toute escalade ultérieure, spécialement durant le mois de ramadan et pendant ce moment politique sensible pour tout le monde».

Selon Wennesland, les Nations unies travaillent avec les deux parties en vue de décroître les tensions.

Tir de roquettes depuis la bande de Gaza

36 roquettes ont été tirées au total la nuit passée depuis la bande de Gaza, dont six ont été interceptées par le Dôme de fer.

La situation a commencé à se réchauffer dès vendredi lorsque trois projectiles ont été tirés depuis l’enclave palestinienne en direction du territoire israélien. Un char de Tsahal ayant riposté aux frappes, une pluie de roquettes a suivi, déclenchant les sirènes d’alerte dans le sud de l’État hébreu et débouchant sur l’envoi de l’aviation israélienne.

Cette escalade du conflit est la plus importante de ces derniers mois.

Heurts à Jérusalem

Des affrontements à Jérusalem et en Cisjordanie se poursuivent depuis plusieurs jours. Or, la nuit dernière, les heurts ont démarré après la prière du soir sur l’esplanade des Mosquées, lorsque des dizaines de jeunes ont commencé à lancer des pierres et d’autres projectiles. Les forces de l’ordre ont été dépêchées sur place et plusieurs arrestations ont eu lieu. Le service de presse de la police rapporte quatre blessés parmi ses agents.

Des affrontements entre jeunes arabes et juifs ont également eu lieu plus tôt cette semaine. Jeudi, ils ont débouché sur une centaine de blessés, selon le Croissant-Rouge, et sur l’interpellation de plus de 50 personnes.

Netanyahou appelle au calme à Jérusalem

Le chef du gouvernement israélien a déjà lancé un appel au calme dans la ville de Jérusalem.

Soulignant la nécessité de respecter la loi et l’ordre public, Benyamin Netanyahou a appelé toutes les parties au calme.

Lire aussi:

Plus de 15.000 nouveaux cas de Covid-19 dénombrés en France en 24 heures
Voici ce que l’on risque en publiant son QR Code de vaccination sur Internet
«Nous n'avons jamais eu de problèmes avec nos voisins»: deux adolescents brûlés au cocktail Molotov à Jaffa
Tags:
Palestine, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook